Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.


Conducteur secondaire : comment assurer un 2ème conducteur ? 

Mise à jour le 07 déc. 2021
Temps de lecture : 3 minutes
Votre conjoint va utiliser votre voiture. Ajoutez-le à votre contrat d'assurance auto en tant que conducteur secondaire.
assurance auto conducteur secondaire

C'est une personne qui est nommément désignée dans le contrat d'assurance auto : nom, date de naissance, date d'obtention du permis. Elle est autorisée à conduire le véhicule assuré en tant que conducteur supplémentaire mais l'utilise moins souvent que le conducteur principal. En cas de sinistre, le conducteur secondaire possède la même couverture que le conducteur principal.

Attention : si le conducteur secondaire se révèle en réalité être le conducteur principal, l'assureur peut considérer qu'il y a eu fausse déclaration et non-respect du contrat. Il peut alors appliquer les sanctions qui y sont attachées et aucun sinistre ne sera pris en charge.

Le conducteur principal est le conducteur habituel du véhicule, celui qui l'utilise le plus couramment (pour se rendre sur son lieu de travail par exemple). C'est généralement lui qui souscrit le contrat d'assurance auto et dont le nom figure sur la "carte verte" ou sur l'attestation d'assurance. Le conducteur secondaire utilise le véhicule sur une fréquence moindre.
La formalité se fait auprès de votre assureur. Vous mentionnerez le nom de la personne désignée comme second conducteur. Une fois ce rajout accepté par votre assureur, elle pourra conduire votre véhicule au même titre que vous et en bénéficiant des mêmes garanties stipulées dans votre contrat.
Conducteur secondaire

Tout dépend de votre compagnie d’assurance et de l’historique du second conducteur. 

A titre d'exemple, si celui-ci est votre conjoint, titulaire d’un permis de conduire depuis plus de 5 ans et que ses antécédents d’assurance ne sont pas aggravants, le rajout ne devrait pas avoir d’incidence financière sur votre prime. 

Faites des simulations avec des comparateurs. Certaines compagnies ne font pas payer l’ajout d’un second conducteur.


Si votre enfant utilise votre véhicule de manière exceptionnelle, vous n’êtes pas obligés de le déclarer sur votre contrat auto : il s’agit d’un «  prêt de volant   » ordinaire. En cas d’accident, votre enfant et votre véhicule seront couverts, mais une franchise conducteur Novice s’appliquera* sauf dans certaines conditions, comme l’obtention du permis dans le cadre de la conduite accompagnée. Votre enfant n’étant pas déclaré au contrat, il ne se constitue donc pas d’antécédents d’assurance.
jeune conducteur

Si votre enfant est amené à être conducteur occasionnel de votre véhicule, vous pouvez le déclarer comme tel sur votre contrat auto.

Cela augmentera votre cotisation auto, mais cela lui permettra :

  • d’être couvert sans franchise conducteur Novice
  • de se constituer des antécédents d’assurance.

Seule la franchise habituelle sera appliquée.

Enfin, si votre enfant est conducteur habituel de votre véhicule, il faut que le véhicule soit assuré à son nom. Votre enfant pourra bénéficier de plusieurs réductions :

  • une réduction « enfant d’assuré » pouvant aller jusqu’à 40% **,
  • une réduction supplémentaire de 10% si votre enfant effectue un stage agréé dans l’année suivant l’obtention de son permis de conduire.

* franchise conducteur Novice 750 €, cumulable avec les éventuelles autres franchises prévues dans votre contrat

** sous conditions de détention des contrats par les parents 

Si vous avez vous-même souscrit le contrat, vous restez l’interlocuteur privilégié de votre conseiller. Vous êtes responsable du paiement de la prime d’assurance et devez déclarer les sinistres causés par vous ou par la personne que vous avez enregistrée comme second conducteur.

S’il n’y a pas de sinistre, vous et le second conducteur cumulez le bonus. Si le second conducteur est novice, cela lui permettra d’éviter une surprime trop importante quand il assurera son propre véhicule. En revanche, en cas de sinistre, deux cas se posent.

  • Ni vous ni lui n’êtes responsables de cet accident. Cela n’aura aucun incident sur votre coefficient de réduction-majoration (CRM).
  • L'un de vous deux est à l’origine du sinistre. Le malus qui pourrait en résulter va être consigné sur votre relevé d’information. Le CRM est, en effet, unique et se trouve donc être le même que l’on soit conducteur principal ou second conducteur. 
assurance auto conducteur occasionnel

 

Attention, quand vous prêtez votre voiture, certains assureurs n'incluent pas le "prêt de volant"

Cette clause prévoit qu'en cas d'accident les dommages corporels et matériels causés au tiers par le conducteur du véhicule prêté sont couverts. Vérifiez donc bien dans les conditions générales de votre contrat d'assurance auto quand vous prêtez votre véhicule occasionnellement. Si vous avez une hésitation, signalez-le à votre assureur.