Prêter sa voiture : quelles conditions sur l’assurance auto ?

Mis à jour le 27 jan. 2022
Temps de lecture : 3 minutes

Suis-je couvert par mon assurance automobile si je prête mon véhicule à un ami ? Est-ce possible si cet ami est un jeune conducteur  ? Qui ne s’est jamais interrogé sur ces sujets ? 

L’expression "prêt du volant" signifie-t-elle que je dois rester à bord du véhicule si c’est une tierce personne qui conduit ? Décryptage.

Pret voiture

Le prêt du volant est une clause d’un contrat d’assurance auto qui maintient les garanties de l’assuré en cas de prêt d'une voiture exceptionnel à un autre conducteur que le conducteur principal (l’assuré). Des formes diverses sont définies. En voici des typologies très fréquentes :

  • prêt d'une voiture sans restriction, ni majoration de franchise lorsque un sinistre survient 
  • prêt d'une voiture prévoyant une franchise en cas de sinistre 
  • prêt du volant autorisé à un autre conducteur que le conducteur principal sauf à un jeune conducteur 
  • prêt du volant autorisé uniquement à l’entourage familial : ascendants et descendants

Si cette clause n’existe pas dans le contrat d’assurance, alors un certain nombre de garanties ne sont pas valables s’il advient un sinistre alors que le conducteur n’est pas l’assuré. Il convient donc de vérifier en amont dans quelles conditions son contrat d’assurance autorise le prêt du volant, et surtout qu'il ne comporte pas une clause de conduite exclusive : le véhicule doit alors être conduit exclusivement par le conducteur nommément désigné.

Si vous avez un doute, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre assureur avant de prêter votre véhicule à un ami. 

 
Deux cas possibles :
 
  • Le conducteur est responsable de l'accident
    Quelle que soit la formule d'assurance de ma voiture, les dommages matériels de l’autre véhicule et les dommages corporels sur des personnes tierces seront pris en charge, grâce à la garantie responsabilité civile obligatoire. Une majoration de franchise pourra cependant être appliquée. La "clause prêt du volant" permet la prise en charge des dommages matériels causés à mon véhicule et des dommages corporels du conducteur.
  • Le conducteur n'est pas responsable de l'accident
    C’est l’assurance de l'autre véhicule qui prendra en charge la réparation des dommages.
Si vous prêtez votre voiture occasionnellement à un jeune conducteur, c’est-à-dire à un titulaire du permis depuis moins de 3 ans (ou de plus de 3 ans mais qui n'a pas d'antécédent d'assurance au cours des 3 dernières années), le contrat d’assurance auto peut prévoir l’application d’une franchise plus élevée, qui sera à votre charge, en cas d'accident.
Si vous prêtez votre véhicule de façon régulière à un ami ou un membre de votre famille, signalez-le à votre assureur. Il l'ajoutera comme  conducteur secondaire en faisant un avenant à votre contrat. Cela entrainera peut-être une surprime d’assurance, notamment s’il s’agit d’un jeune conducteur de moins de 3 ans de permis, mais en cas d'accident, vous serez mieux indemnisé.