Auto-partage : louer ou prêter sa voiture ?

Mise à jour le 01 juin 2022
Temps de lecture : 3 minutes

Plutôt que de disposer d'une voiture personnelle, l'utilisateur d'un service d'auto-partage dispose d'une voiture qu'il ne finance que pour la durée de son besoin.

Pour les propriétaires, l'auto-partage permet de concilier possession de la voiture et optimisation de son budget.

L'auto-partage répond également à une préoccupation écologique : réduction des gaz à effet de serre et des émissions polluantes, meilleure utilisation de l'espace public...

vehicule autopartage
Si vous souhaitez assister à un événement particulier au volant d'une voiture de sport ou de collection,
vous pouvez louer le véhicule haut de gamme d'un particulier via Roadstr.

Le plus classique, ce service de libre-service consiste à prendre un véhicule dans une station d'auto-partage d'un réseau et de le restituer, soit à la même station (auto-partage en boucle retour) soit à une autre station du réseau (auto-partage one way) sur une place de stationnement prévue. La flotte de véhicule est généralement récente.

La location s'effectue simplement avec un smartphone. 

La prise en charge se fait le plus souvent via l'application ou par une carte d'accès électronique ou encore par une armoire à clé avec mot de passe.

Répandue dans les villes, ce service d'auto-partage fonctionne sans station et ne nécessite pas de réservation.

Le conducteur géolocalise une voiture et la déverrouille via une application. Une fois le trajet terminé, il restitue la voiture dans la zone géographique desservie.

L'autopartage entre particuliers peut se mettre en place soit dans la sphère privée soit par l'intermediaire d'une plateforme du type Getaround. C'est alors la plateforme qui met en relation les propriétaires avec les utilisateurs.

L'avantage ? C'est souvent l'occasion de disposer d'un véhicule à très petits prix par rapport à un loueur de voitures.

L'auto-partage entre particuliers fonctionne avec ou sans abonnement mensuel via un site internet ou une application.

1.      Le propriétaire crée une annonce pour inscrire sa voiture à la location et indique ses tarifs et ses disponibilités.

2.      L'utilisateur s'identifie et fournit les pièces justificatives (permis de conduire…). Une fois l’inscription faite, il recherche une voiture à réserver et envoie une demande au propriétaire avec le jour et l'horaire de départ et de retour souhaité.

3.      Le propriétaire reçoit une notification par SMS ou e-mail. Il peut accepter ou refuser la demande.

4.      Une fois sa demande acceptée, l'utilisateur paye en ligne.

5.      Locataire et propriétaire se donnent rendez-vous le jour de la location pour la remise des clés et l'état des lieux. Certains véhicules de particuliers sont équipés d’un boitier qui permet d'accéder à la voiture à l'aide d'une application. Cela évite au propriétaire de se déplacer.

autopartage

 
  • Vérifier les modalités de fonctionnement et de partage des frais dès le départ
  • Prévoir une certaine proximité géographique entre les auto-partageurs
  • Ne pas avoir de rapport pas trop affectif à la voiture

 

Frais

Les propriétaires fixent librement les tarifs qui incluent un ensemble de coûts :

  • le prix de la location
  • un forfait kilométrique (qui dépend de la durée de la location)
  • l'assurance et l'assistance
  • les frais de fonctionnement du service 

Au prix de la location s'ajoutent :

  • Les frais de carburant si vous restituez le véhicule avec un niveau de carburant inférieur au début de location.
  • Les kilomètres supplémentaires si vous conduisez plus que le forfait kilométrique initialement prévu.
Assurance

Attention, les dommages survenus lorsque le conducteur n’a pas l’âge requis ou ne possède pas un permis de conduire valide risquent de ne pas être couverts par votre contrat.

Un bon conseil : assurez-vous que le conducteur à qui vous prêtez votre voiture est bien titulaire d'un permis de conduire valide.

Certains assureurs offrent une réduction à ceux qui ne prêtent jamais leur voiture. Vérifiez bien que votre contrat ne le prévoit pas, car si vous ne respectez pas la règle, une franchise vous sera appliquée.
Le bonus / malus s’applique à la voiture que vous assurez et non à vous en tant que conducteur. Mais c’est vous qui payerez une majoration en cas de sinistre responsable, et tous les sinistres vous seront imputés, même si vous n’étiez pas au volant au moment des faits.

Prenez donc garde à prêter votre voiture à un conducteur qui vous inspire confiance.
  • Assurez-vous que le conducteur utilise votre voiture pour le même usage que celui que vous avez déclaré à votre assureur.
  • Par exemple, si vous précisez ne jamais utiliser votre voiture pour faire le trajet jusqu’à votre lieu de travail, vérifiez que la personne à qui vous prêtez votre voiture ne le fasse pas non plus.
  • En cas de problème, une franchise vous sera imposée.
Assistance
Renseignez-vous auprès de votre assureur afin d’être certain que tous les conducteurs qui utilisent votre voiture avec votre accord sont couverts pour leurs blessures en cas d'accident. Attention, le conducteur ne sera pas indemnisé s’il est sous l’emprise d’un état alcoolique.
Votre voiture sera réservée auprès d’une agence de location de voitures. Attention, la voiture de remplacement est souvent attribuée selon les conditions du loueur, les jeunes conducteurs ne pourront donc pas en bénéficier la plupart du temps.

Les blessures des passagers sont automatiquement indemnisées. Les passagers sont considérés comme des tiers, attention à les transporter dans des conditions suffisantes de sécurité.

Soyez vigilant : respectez le nombre maximum de places inscrit sur la carte grise. A défaut de ces précautions, ils ne seront pas indemnisés en cas de problème.

Ils ne seront pas non plus indemnisés pour leurs blessures s’ils ont commis une faute dite inexcusable comme tirer violemment le frein à main, sauter en marche…

Votre voiture sera dépannée sur place ou remorquée, et les passagers sont couverts, même si votre assureur ne les connait pas.