Guides assurance ›
Bonus Malus

Comprendre le système de bonus-malus

Une bonne conduite sur la route permet de bénéficier d’un coefficient de bonus-malus avantageux et de faire ainsi baisser sa prime d'assurance automobile année après année. A l'inverse, celle-ci peut augmenter en fonction des accidents responsables causés par l'assuré.


Bonus-malus, mode d'emploi

Le système de bonus-malus récompense le bon comportement du conducteur, que ce dernier possède une voiture, une moto, un engin agricole ou de travaux publics. Il prend en compte les accidents de la route et autres sinistres impliquant le propriétaire du véhicule ; le bonus-malus n'intègre donc pas des événements tels que le bris de glace, un vol, un incendie ou un accident de stationnement sans que le tiers n'ait été identifié (il faut qu'il y ait eu constat amiable). Plus un conducteur passe d'années sans sinistre, plus son bonus progresse et plus sa prime d'assurance auto devrait baisser. A l'inverse, chaque accident responsable a un impact sur le malus, et a pour effet d'augmenter la prime d'assurance auto. Adopter une conduite responsable est donc fortement recommandé pour booster son bonus-malus.


Le calcul du bonus-malus

Si tous les assureurs appliquent la règle du bonus-malus, la prime de référence de l'assurance demeure librement fixée. Elle est indiquée dans le contrat d'assurance auto. Sur la base de cette prime, les calculs sont réalisés chaque année. Ils portent sur 12 mois précédant de 2 mois l'échéance annuelle. Si ces 12 mois se sont déroulés sans accident responsable, le bonus est appliqué et porte sur un pourcentage donné qui va réduire le coefficient. A noter que le bonus maximal légal est de 50 %. A contrario, une majoration du coefficient est appliquée pour tout accident responsable de l'assuré.


Le coefficient de bonus-malus et la prime d'assurance

Chaque année, avant la date d'échéance de son contrat d'assurance auto, l'assuré reçoit un document indiquant le montant de la cotisation de référence ainsi que le coefficient de bonus-malus. On peut parfois le trouver sous le terme de coefficient de réduction-majoration. La cotisation d'assurance auto est multipliée par le coefficient de bonus-malus, et est ainsi revue à la baisse ou à la hausse. Le coefficient de réduction-majoration d'un assuré ne change pas si ce dernier change de véhicule, achète un véhicule supplémentaire, suspend son contrat durant au maximum de deux ans ou s’adresse à une autre compagnie d'assurances.