Conseils auto ›
Covoiturage

Covoiturage : un mode de transport séduisant à plus d'un titre

A l'heure où le prix des carburants flambe, les automobilistes plébiscitent de plus en plus un nouveau mode de transport : le covoiturage. Economique, écologique, convivial, voyager ensemble possède de nombreux avantages, à condition de disposer des garanties adéquates dans son contrat d'assurance automobile.

Qu'est-ce que le covoiturage ?

Le principe du covoiturage est simple : il s'agit de partager sa voiture avec d'autres passagers, afin de diminuer les frais de route. Péages, parking, essence… Toutes ces dépenses sont divisées entre les covoitureurs. Si voyager ensemble est un moyen simple de réaliser des économies, c'est également un mode de transport éco-responsable. L'option du trajet partagé contribue à préserver l'environnement en participant à la réduction des émissions toxiques. L'équation est simple : moins de voitures, moins de pollution. A grande échelle, réduire le nombre de voitures sur les routes en augmentant le nombre de passagers par véhicule est aussi un moyen de fluidifier la circulation.

Le covoiturage, un bon plan à partager

A mi-chemin entre le déplacement privé et le transport en commun, le covoiturage constitue une manière astucieuse et agréable de voyager ensemble. Facilement modulable, le trajet partagé peut être occasionnel ou régulier. Le covoiturage peut s'adresser à des personnes travaillant au même endroit, appartenant au même entourage, mais aussi à des inconnus qui ont simplement une destination géographique commune. Plus que les frais d'essence, les covoitureurs partagent également un moment de convivialité. C'est aussi pour cette raison que ce mode de transport connaît un succès grandissant.

Que prévoir dans l’assurance de sa voiture cas de covoiturage ?

Le propriétaire d'un véhicule utilisé régulièrement dans le cadre du covoiturage doit en avertir son assureur. En effet, le covoiturage constitue une nouvelle pratique routière que la compagnie d'assurance doit évaluer, afin d'apprécier une éventuelle modification des risques garantis par l'assurance de votre véhicule. Le conducteur pourra se voir proposer une extension de garantie "prêt de volant" pour qu'un covoitureur puisse conduire. Si ce dernier provoque un accident, c'est toutefois le propriétaire de la voiture qui se verrait appliquer un malus. Dans tous les cas, les passagers doivent posséder une assurance responsabilité civile, qui couvrira les dommages corporels ou matériels qu'ils pourraient occasionner dans l'habitacle du véhicule.