Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

Mis à jour le 15 avril 2022
Temps de lecture : 4 minutes
C'est nouveau et c'est une bonne nouvelle pour toutes les personnes qui souhaitent se faire accompagner par un psychologue : depuis le 5 avril 2022, il est possible de se faire rembourser des séances chez un psychologue libéral.

Vous pouvez désormais bénéficier de 8 séances assurées par des psychologues volontaires conventionnés avec l’Assurance Maladie.
Angoisses, anxiété, déprime, stress, insomnies, addictions... Le dispositif MonPsy s'adresse à toutes les personnes, adultes, adolescents, et enfants à partir de 3 ans, qui souffrent de troubles psychiques d'intensité légère à modérée.
remboursement psychologue

Le patient doit suivre un parcours de soins :

  • tout d'abord, consulter son médecin qui rédigera un courrier d’adressage et l'orientera vers un psychologue conventionné par l'Assurance maladie.
  • ensuite, le patient choisit un psychologue parmi la liste des psychologues partenaires du dispositif référencés dans un
    annuaire en ligne 
    et prend rendez-vous.

En fonction de ses besoins, le patient bénéficie de 1 à 8 séances remboursées par an.

Le courrier d’adressage, valable 6 mois, est donc indispensable pour pouvoir bénéficier de l'indemnisation des séances psy par la Sécurité sociale. N’oubliez pas de l’apporter lors de votre première séance chez le psychologue avec votre Carte Vitale.

prix consultation psychologue


Les tarifs s'élèvent à :

  • 40 euros pour une première séance pour effectuer un bilan psychologique initial d'une durée d'environ 55 minutes
  • 30 euros pour les séances de suivi (7 au maximum) d'une durée d'environ 40 minutes

Hors dispositif, il faut savoir que les tarifs des psychologues en cabinet privé sont libres. Le prix moyen d’une consultation chez un psychologue libéral s’élève généralement autour de 50 à 80 euros par séance. Les psychologues participent au dispositif sur la base du volontariat.

Seules les séances réalisées dans le cadre du dispositif MonPsy (autrement dit les patients adressés par un médecin et orientés vers un psychologue conventionné avec l’Assurance maladie) font l’objet d’un remboursement. Ces séances ne peuvent pas faire l’objet de dépassement d’honoraires.

Le coût de ces séances est réparti entre l’Assurance maladie obligatoire et l’assurance Complémentaire santé du patient. La prise en charge combinée des assurances maladie obligatoire et complémentaire santé permet ainsi de ne pas faire peser de reste à charge sur les patients.

Une autre alternative pour avoir droit à un bon remboursement des séances de psychologue - souvent sans avance de frais - par la Sécurité sociale est de se rendre dans un Centre Médico-Psychologique (CMP) ou dans un établissement public comme un hôpital. Mais la liste d'attente est souvent très longue.

Dans le cadre du dispositif MonPsy, l’assurance Complémentaire santé (ou mutuelle) finance une partie du montant des séances.

Le ticket modérateur de 40 % appliqué sur le tarif des séances est pris en charge par les contrats de Complémentaire santé responsable(1). 95% des assurés en bénéficient.

A savoir : Le ticket modérateur est également pris en charge pour les publics précaires (assurés bénéficiant de la complémentaire santé solidaire, AME).

Hors du dispositif, certaines mutuelles proposent une prise en charge des consultations de psychologues non remboursées par la Sécurité sociale.

C'est le cas d'Allianz qui assure la prise en charge des consultations de psychologue dans son forfait "médecines douces" inclus dans certaines formules de ses Complémentaires santé, avec un plafond pouvant aller jusqu’à 280 € selon les contrats.

Le forfait MonPsy, peut être renouvelé chaque année. Le patient doit s'adresser à nouveau à son médecin.

Oui, des dispositifs ont été mis en place, notamment dans le cadre de la crise sanitaire. Ils ont pour objectif d'améliorer la santé mentale des jeunes et permettent le remboursement des séances de psychologue, notamment :

  • PsyEnfantAdo déployé pendant la crise sanitaire, donnait accès jusqu’à 10 séances de soutien psychologique sans avance de frais chez le psychologue pour les enfants et adolescents de 3 à 17 ans en souffrance psychique d’intensité légère à modérée.
  • SantéPsyEtudiant, pour les étudiants qui ont besoin d'une aide psychologique. Le dispositif en vigueur jusqu‘au 31 août 2022 donne droit jusqu‘à 8 séances sans avance de frais.
  • La mesure 31 du Ségur de la santé prévoit de renforcer les centres de santé et les maisons de santé pluri professionnelles en psychologues.

Le nouveau dispositif MonPsy s’adresse à un public plus large et généralise une expérimentation menée par la Caisse nationale d’Assurance maladie (CNAM) depuis 2018 dans 4 départements pour les adultes de 18 à 60 ans.

Le psychologue suit une formation universitaire de 5 ans validée par un diplôme d’État. Il ne peut pas prescrire de médicaments. Il peut se spécialiser en fonction des tranches d'âge (psychologue pour enfant, spécialiste des troubles du vieillissement...), d'un champ d'activité (psychologue du travail, psychologue scolaire...), etc.

Le psychiatre est un médecin qui a suivi une spécialisation en psychiatrie. Il établit un diagnostic et peut prescrire des médicaments dont les psychotropes (antidépresseurs, anxiolytiques...).

Le psychanalyste, quant à lui, a suivi personnellement une psychanalyse complétée d’une formation théorique et clinique. La plupart sont psychiatres ou psychologues.

Consulter un psychologue ou un psychiatre ne donne pas droit au même remboursement. Cette différence vient du fait que l'un médecin - le psychiatre - et le psychologue ne l'est pas.

Vous pouvez consulter un psychiatre :

  • soit directement, sans passer par votre médecin traitant. Le psychiatre est un médecin spécialiste reconnu dans le cadre du parcours de soins.
  • soit en consultant votre médecin traitant qui vous adressera à un psychiatre dans le cadre du parcours de soins.