Mis Ă  jour le 6 juin 2024
Temps de lecture : 5 minutes
Chaque année, des milliers de foyers sont la cible de cambrioleurs. En 2023, plus de 210.000 cambriolages de logements ont été déclarés(1). Être victime d'une intrusion peut être une expérience traumatisante, sans compter les pertes matérielles qui en découlent. S’il est difficile de se protéger totalement, quelques conseils et mesures préventifs permettent toutefois de limiter les risques, dissuader les cambrioleurs et sécuriser votre maison. 
(1) Source : SSMSI, base des crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie

Contrairement aux idées reçues, selon l’ONDRP, environ 80% des cambriolages se produisent de jour. 

Évitez donc de signaler votre absence en journée. 

 

  • Ne mentionnez pas votre dĂ©part en vacances sur les rĂ©seaux sociaux (votre blog, votre page Facebook...) ou sur votre rĂ©pondeur tĂ©lĂ©phonique. 
  • Lorsque vous partez plusieurs jours, informez de votre absence à vos voisins ou au gardien de votre immeuble. 
  • Évitez de laisser votre courrier s'accumuler dans votre boĂ®te aux lettres. Faites-le suivre, ou garder par La Poste ou encore demandez Ă  un proche de confiance de vider votre boĂ®te aux lettres chaque jour. 
  • Vous vous absentez longtemps ? Pourquoi ne pas proposer Ă  des amis ou des parents de s'installer ou de garder votre logement 
  • Pensez Ă  l'OpĂ©ration tranquillitĂ© vacances : signalez votre absence au commissariat de police ou Ă  la brigade de gendarmerie. Les forces de l'ordre feront des rondes rĂ©gulières pour surveiller votre logement. 

Les statistiques parlent d’elles-mêmes : un cambrioleur renonce à commettre une effraction au bout de 5 minutes de tentatives infructueuses. Résultat : tout ce qui peut le ralentir peut vous éviter d’en être un jour victime. 

  • Fermez toujours les portes Ă  clĂ© lorsque vous quittez votre domicile, mĂŞme pour quelques minutes. 
  • Faites installer une serrure de sĂ©curitĂ© : (serrure multipoint), et une cornière anti-pince sur votre porte d’entrĂ©e. Elle l’empĂŞchera de forcer la porte avec un pied de biche. Selon l'Observatoire National de la DĂ©linquance et de la RĂ©ponse PĂ©nale (ONDRP), 80% des cambrioleurs passent en effet tout simplement par la porte... Le cas Ă©chĂ©ant, envisagez d’installer une porte plus solide que celle dont vous disposez Ă  l’heure actuelle, blindĂ©e s’il le faut. 
  • Ne laissez pas de fenĂŞtre entrouverte en votre absence. Fermez les volets des fenĂŞtres non visibles de la rue. En cas d’absence prolongĂ©e, fermez tous les volets. 

Au-delà des gestes de prévention du quotidien, il existe des équipements de sécurité pour renforcer la protection de votre domicile 

Les équipements de protection adaptés et agréés : barres de sécurité aux volets, barreaux devant les fenêtres non équipées de volets, vitres anti-effraction, double-vitrage, volets roulants, éclairage programmé, détecteur de mouvement... 

Les détecteurs de mouvements pour éclairage extérieur : ces luminaires déclenchent la lumière à l'approche d'une personne et peuvent alerter les voisins en cas d'absence. Un système de protection anti-effraction assez efficace et dissuasif ! 

Les systèmes d'alarme :  95% des cambrioleurs prennent la fuite en cas de déclenchement d’une alarme selon l'Observatoire National de la Délinquance et de la Réponse Pénale (ONDRP). Pensez également à signaler sur votre porte qu’une alarme veille sur la maison ! 

Les caméras de surveillance : les caméras intérieures et extérieures, qui permettent de surveiller en temps réel les abords et l'intérieur de votre habitation. De plus, cela facilite l'identification des coupables en cas de cambriolage 

La télésurveillance : les services de télésurveillance, assurés par des professionnels qui veillent 24h/24 sur votre domicile et alertent les forces de l'ordre en cas d'anomalie. 

En cas d'intrusion ou si vous êtes victime d'une tentative de cambriolage :

  • Appelez le commissariat ou la gendarmerie en composant le 17 ou le 112 et ne touchez Ă  rien avant leur passage. 
  • Si les cambrioleurs vous ont volĂ© des moyens de paiement, appelez votre banque pour faire opposition. 
  • DĂ©posez plainte auprès des forces de l'ordre, au commissariat ou Ă  la police. 
  • DĂ©clarez le cambriolage Ă  votre assurance habitation dès que vous pouvez, si possible dans les 24h suivant la dĂ©couverte des faits, et au plus tard sous 2 jours.  

Il peut arriver que les cambrioleurs s'introduisent une première fois dans le logement pour repérer les lieux et les biens - notamment les objets de valeur - et reviennent dans la même maison un peu plus tard pour voler ce qu'ils n'ont pas eu le temps d'emporter. 

Dans le cas d'une première intrusion, sécurisez votre domicile en installant un système d'alarme couplé à un dispositif de télésurveillance qui les dissuaderont de cambrioler à nouveau votre domicile. 

Si vous suspectez une intrusion pendant la nuit, restez calme et en sécurité. Ne confrontez pas les cambrioleurs. Si possible, enfermez-vous dans une pièce sûre et contactez immédiatement les forces de l'ordre en composant le 17 ou le 112. Faites attention à ne pas toucher à quoi que ce soit qui pourrait compromettre les preuves jusqu'à l'arrivée de la police. Après le départ des cambrioleurs et l'arrivée des forces de l'ordre, suivez leurs instructions pour le dépôt de plainte et la sécurisation de votre domicile. 
En plus d'un système de télésurveillance relié en permanence à une équipe de surveillance 7j/7 24h/24, faites construire une clôture (mur, haie, grillage rigide...) assez haute et solide pour décourager les cambrioleurs. 

Le home-jacking est une technique de cambriolage qui consiste à pénétrer dans un logement - sans effraction - alors que les habitants sont présents. Les cambrioleurs s'emparent tout simplement d'objets de valeur, sacs, portefeuilles, moyens de paiement, clés de voiture... Le home-jacking s'accompagne parfois de violence. 

Le car-jacking, basé sur la même technique, est également pratiqué par les cambrioleurs pour voler une voiture.