Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

Investir FCPI


Vous souhaitez diversifier votre patrimoine ? Investissez dans un FCPI

Le Fonds Commun de Placement dans l’Innovation, ou FCPI, est un support qui vous permet d’investir dans des petites et moyennes entreprises européennes en phase de croissance.

Comment ça marche ?

  • Vous achetez des parts de FCPI
  • Vous obtenez des parts minoritaires dans ces entreprises
  • Vos fonds sont bloqués sur une durée de 7 à 10 ans
  • Vous bénéficiez d’une réduction de votre impôt sur le revenu à la souscription en contrepartie d’un risque de perte en capital
Placement FCPI

Le Fonds Commun de Placement dans l’Innovation est un véritable levier de création d’emplois.

En investissant dans les FCPI, vous contribuez au développement des petites et moyennes entreprises innovantes.

Le fonds FCPI commercialisé en 2021 est labellisé France Relance par le Ministère de l’économie et des finances.

Le FCPI vous permet :

  • de réaliser des économies d’impôts : jusqu’à 5.520 € si vous êtes en couple ou 2.760 € pour une personne seule (1)
  • d’être exonéré d’impôts sur les plus-values éventuelles (hors prélèvements sociaux(2)

Avec les FCPI, vous investissez dans de jeunes entreprises européennes évoluant dans les secteurs  de:

  • l’IT
  • l’environnement
  • la santé
  • le digital

(1) Sous réserve du respect du respect du plafonnement des niches fiscales.

(2) Les avantages fiscaux sont soumis à plusieurs conditions ; notamment au respect des articles 199 terdecies -0 A, 150-0 A III 1 et 163 quinquies B I du code général des Impôts (Règlementation susceptible de changer).

Le FCPI est classé dans la catégorie de fonds communs de placement à risque. Il est principalement investi dans des entreprises non cotées en bourse qui présentent des risques particuliers.

Votre investissement comporte principalement :

  • un risque élevé de perte partielle ou totale en capital
  •  un risque d’illiquidité
  • un risque de reprise de l’avantage fiscal en cas de non-respect de la règlementation par Eurazeo ou par le porteur des parts
  • un risque lié au niveau de frais élevé (impact sur la performance)
  • un risque lié aux entreprises innovantes (évaluation – performance) 

L’ensemble des risques est détaillé à l’article 3.2 du Règlement.

La réduction d’impôts sur le revenu à laquelle vous avez droit en souscrivant au FCPI est plafonnée à 10.000€ par an par foyer fiscal(3). Vous devez vérifier le montant global de la réduction d’IR à laquelle vous avez droit en tenant compte des éventuelles autres réductions d’impôts dont vous pouvez bénéficier au titre de la même année d’imposition. Le taux de prélèvement actuel est de 17.2%  

Aucune cession ou rachat de parts ne peut en principe avoir lieu avant la fin de vie du fonds sans remettre en cause la réduction d’impôt obtenue. Il existe cependant des cas exceptionnels listés dans le Règlement du Fonds.

Pour bénéficier de la réduction et de l’exonération d’impôt sur  le revenu, vous devez détenir au maximum :

  •  10 % des parts du FCPI
  • 25% des droits dans les bénéfices des sociétés dont les titres figurent à l’actif du FCPI  (détention directe ou indirecte, depuis la souscription ainsi que dans les 5 années précédant la souscription des parts du FCPI)

Ces conditions portent sur les parts et les droits détenus par le porteur de parts personnellement ainsi qu’avec son conjoint, partenaire lié par un PACS ou concubin, leurs ascendants et leurs descendants.

(3) L'éligibilité aux dispositifs fiscaux dépend notamment du respect de certaines règles d'investissement au cours de la vie du produit, de la durée de détention ainsi que de la situation individuelle de chaque souscripteur. Les avantages fiscaux sont soumis au respect des articles 199 terdecies -0 A, 150-0 A III 1 et 163 quinquies B I du code général des Impôts (Réglementation susceptible d’évoluer)

Avertissement

L’attention des investisseurs est attirée sur le fait que la durée minimale de blocage des investisseurs dans le Fonds est de sept (7) ans, soit jusqu’au 31 décembre 2028, prorogeable deux fois un (1) an par la Société de Gestion, soit jusqu’au plus tard le 31 décembre 2030, sauf cas de déblocage anticipé prévu dans le Règlement ou cas de prorogation exceptionnelle de la durée du Fonds au-delà de la durée de sept (7) à neuf (9) ans dans les conditions prévues par l’article 29 du Règlement.
Le FCPI, catégorie de fonds commun de placement à risque, est principalement investi dans des entreprises non cotées en bourse qui présentent des risques particuliers. Vous devez prendre connaissance des facteurs de risques de ce FCPI décrits à la rubrique « Profil de risque » du Règlement.

Enfin, l'agrément de l'Autorité des marchés financiers ne signifie pas que vous bénéficierez automatiquement des différents dispositifs fiscaux présentés par la Société de Gestion. Cela dépendra notamment du respect par le FCPI de certaines règles d'investissement, de la durée pendant laquelle vous le détiendrez et de votre situation individuelle.
Le Fonds ne disposant d’aucune garantie en capital, il présente un risque de perte en capital (le capital investi peut ne pas être intégralement restitué aux investisseurs). Vous ne devez pas réaliser un investissement dans le Fonds si vous n’êtes pas en mesure de supporter les conséquences d’une telle perte.

Chiffres clés :

  • 25.6 milliards d’actifs sous gestion au 30 juin 2021
  • 450 sociétés en portefeuille accompagnées dans leur développement
  • 300 spécialistes des métiers de la gestion d’actifs

Idinvest, partenaire historique d'Allianz, et Eurazeo opèrent désormais sous la marque unique Eurazeo.

Ordre en bourse FCPI
Passez vos ordres en bourse par le biais du compte titres ouvert.
Gestion FCPI
Gérez votre compte librement ou déléguez la gestion.
Allianz banque
Facilitez vos transactions avec votre contrat d’assurance vie en ouvrant un compte bancaire auprès d’Allianz Banque.
Aucune cession ou rachat de parts ne peut en principe avoir lieu avant la date de fin de vie du fonds, sauf cas exceptionnels listés dans  le Règlement du Fonds. Cela pourrait remettre en cause la réduction d’impôt sur le revenu obtenu.
Des rapports semestriels et annuels vous sont envoyés durant toute la vie du fonds.
Le taux de réduction prévu en 2019 est de 18 %. Une attention particulière doit être portée au plafonnement des niches fiscales.