Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

Publié le 19 oct. 2021
Temps de lecture : 3 minutes
Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la conduite accompagnée. Allianz vous en dit plus sur l'apprentissage anticipé de la conduite (AAC)

A partir de quel âge ?

A partir de 15 ans

Combien de temps ?

Pendant 1 an au moins

Combien de km ?

3.000 km minimum

L'apprentissage anticipé de la conduite - à ne pas confondre avec la conduite supervisée ou la conduite encadrée - se passe en 2 temps :

  • une formation initiale (pratique et théorique), dispensée par l'auto-école
  • une expérience de conduite accompagnée sous le contrôle d’un ou plusieurs accompagnateurs pendant 1 an minimum

Après ces 2 phases, il est possible de se présenter aux épreuves pratiques du permis de conduire, mais seulement à partir de 17 ans. Par contre, conduire seul ne sera pas possible avant 18 ans !

2 rendez-vous pédagogiques obligatoires sont programmés avec l'élève :

  • le 1er entre 6 et 8 mois de conduite et environ 1.000 kilomètres parcourus
  • le 2nd à l'issue des 3.000 km.

Au cours du 2nd rendez-vous pédagogique, le formateur décide si le candidat est prêt à passer l'épreuve pratique du permis de conduire.

Pour s'inscrire à l'apprentissage anticipé de la conduite à l'auto-école, il faut :

  • obtenir l'accord des parents ou du représentant légal et de l'assureur du véhicule que conduira le jeune conducteur
  • avoir réussi l'épreuve du code de la route
  • avoir suivi une formation d'au moins 20h de conduite en auto-école
  • avoir passé l'ASSR (Attestation scolaire de sécurité routière) de niveau 2 passé en classe de 3ème ou l'ASR (Attestation de sécurité routière)
  • fournir la copie de l’attestation de recensement ou du certificat individuel de participation à la journée défense et citoyenneté (JDC), ou de l’attestation individuelle d’exemption


L’apprentissage anticipé de la conduite permet au jeune titulaire du permis de réduire sa période probatoire à 2 ans au lieu de 3.

A savoir

L'apprentissage anticipé de la conduite est la seule formule de conduite accompagnée qui permet de réduire de 50% la surprime de l'assurance auto appliquée aux jeunes conducteurs. Après la première année d’assurance, elle est à nouveau réduite de moitié si le jeune assuré n’a été responsable d’aucun accident. Elle est supprimée après 2 ans. 

A partir de quel âge ?

A partir de 18 ans

Combien de temps ?

Pas de durée minimale

Combien de km ?

Pas de distance à parcourir

Pour se donner confiance avant le passage du permis (ou après un échec au permis), pensez à la conduite supervisée.

C'est une formule qui permet tout simplement d'acquérir de l'expérience et de l'aisance au volant, en dehors des leçons classiques de l'auto-école. L'élève est "supervisé" par un accompagnateur, dans ou hors du cadre familial.

Le candidat à la conduite supervisée doit d'abord suivre une formation initiale avoir réussi l’épreuve du code et suivi au moins 20 heures de conduite en auto-école. C’est l’enseignant qui autorise la personne à opter pour cette possibilité en fonction du degré de maîtrise du véhicule, des compétences et des comportements qu’il a observés chez le candidat.

Pour suivre la conduite supervisée, il faut d'abord :

  • avoir réussi le code de la route
  • suivre une formation pratique de 20 heures minimum dans une auto-école
  • obtenir une évaluation favorable de l'auto-école (attestation de fin de formation initiale)

Si le candidat a échoué à l'épreuve pratique du permis, il a droit directement à la conduite supervisée, à condition d’avoir validé certaines compétences lors de l’examen.

A partir de quel âge ?

De 16 à 18 ans

Jusqu'à quand ?

La formation à la conduite encadrée prend fin aux 18 ans de l'élève lorsqu'il  décroche son permis de conduire.

La conduite encadrée - sur véhicules légers ou lourds - est réservée aux jeunes suivant une formation professionnelle liée aux métiers de la route (CAP de conducteurs routiers de marchandises, livreurs de marchandises ou livreurs, BAC pro conducteur transport routier de marchandises...). Elle se déroule pendant la formation scolaire de 2 ans en moyenne.

Après avoir réussi les épreuves du permis B (code + conduite) ou d'un permis du groupe lourd dans le cadre sa formation professionnelle, l’élève peut conduire avec l’accompagnateur de son choix jusqu’à la délivrance de son permis à 18 ans.

Si le jeune arrête sa formation professionnelle il abandonne aussi sa formation en conduite encadrée.

Pour suivre la conduite encadrée, il faut :

  • préparer une formation aux métiers de la route visant un diplôme professionnel de l'Education Nationale
  • avoir validé les épreuves de l'examen du permis B ou d'un permis du groupe lourd (C, CE, C1, C1E,D, DE, D1, D1E)
  • avoir participé à un rendez-vous préalable avec l’enseignant chargé de l’enseignement de la conduite dans le cadre de la formation
  • obtenir l'accord du chef d'établissement

Pour pratiquer la conduite accompagnée, il faut demander une extension de l'assurance auto pour garantir le véhicule dans lequel roulera l'apprenti conducteur. Cette extension n'entraîne pas de surprime. L'extension indique le ou les noms des accompagnateurs autorisés par la société d’assurances à assurer cette fonction.

L'assureur demandera de fournir une attestation de fin de formation initiale.
En cas d’accident pendant la conduite accompagnée, l’assuré conservera à sa charge une partie des dommages, dans la limite de la franchise "conducteur novice". Cette franchise s’applique à la garantie de responsabilité civile et aux garanties des dommages causés au véhicule de l’assuré.

Obtenez un devis assurance auto Allianz en quelques clics !
assurance conduite accompagnée

Pour être "accompagnateur", le conducteur doit  :

  • avoir obtenu son permis B depuis 5 ans au moins sans interruption
  •  avoir eu l'accord préalable de son assureur
  • être mentionné dans le contrat signé avec l'auto-école

Par ailleurs, l'accompagnateur ne doit pas avoir été condamné pour conduite sous l'emprise d'état alcoolique, délit de fuite, homicides et blessures involontaires...

L'accompagnateur n'est pas forcément l'un des parents. Il peut être choisi en dehors du cercle familial (voisin, ami...). L'apprenti peut même choisir plusieurs accompagnateurs.

L'accompagnateur doit notamment veiller à ce que l'apprenti respecte les règles de sécurité, notamment les limitations de vitesse.

On constate de fortes disparités de tarifs entre les auto-écoles.

Néanmoins, par rapport à la filière traditionnelle, le coût d'un apprentissage en conduite accompagnée est souvent moins élevé. Tout simplement parce que grâce à la conduite accompagnée, 20 heures de conduite suffisent... Alors que la formule classique en nécessite 35 en moyenne.

Avant de choisir une auto-école, analysez donc bien les forfaits de base (en principe 20 heures de conduite). Certains sont très attractifs mais une fois consommé les 20 heures, les heures supplémentaires coutent très cher !

Pour vous donner une idée, le ministère de l’Intérieur estime le coût du permis de conduire à 1.800€ en moyenne... Faites vos comptes !

Les apprentis conducteurs sont soumis aux mêmes limitations de vitesse que les conducteurs novices :

  • 50 km/h en ville
  • 80 km/h sur route
  • 100 km/h sur voie rapide
  • 110 km/h sur autoroute.

Toutes les règles du code de la route doivent être respectées.

Le disque normalisé doit être apposé à l'arrière du véhicule.

Vous devez toujours avoir le livret d'apprentissage (fourni par l'auto-école) à bord du véhicule.

Attention : L'apprenti ne peut conduire qu'en France !

Ce livret justifie que vous et votre accompagnateur avez le droit de circuler sur la voie publique. Il peut être demandé lors d'un contrôle de police.

Ce document sert de carnet de bord pour noter vos parcours et le temps de conduite. Il vous permet de faire le point au moment des rendez-vous pédagogiques avec l’auto-école.