Warning: You are using an outdated Browser, Please switch to a more modern browser such as Chrome, Firefox or Microsoft Edge.


Conduire un scooter sans permis : ce qu’il faut savoir 

Publié le 13 avril 2021
Temps de lecture : 4 minutes

Qui peut conduire un scooter sans permis ? Votre ado vous réclame un scooter ? Vous n'avez pas envie de passer le permis mais vous êtes tenté par une petite cylindrée 50 cc ? Vous avez perdu votre permis et vous voulez conserver votre liberté ?

Circuler en scooter sans permis de conduire, c'est possible ! On vous explique sous quelles conditions...

Il faut avoir 14 ans minimum pour prendre la route au guidon d'un scooter sans permis. Selon votre date de naissance - avant ou après 1988 - Il faut aussi être détenteur du Brevet de sécurité routière (BSR) catégorie AM du permis de conduire. 

Vous êtes né en 1988 ou après, vous devez avoir :

  • soit le BSR
  • soit un permis de conduire autre que la catégorie AM
  • soit un titre européen équivalent

Vous êtes né avant 1988 ? 

Pas besoin de passer le BSR, vous pouvez conduire un scooter sans permis, même sans aucun permis de conduire.

C'est la même chose. Depuis 2013, le Brevet de Sécurité Routière (BSR) a été remplacé par la catégorie AM du permis de conduire.

Pour l'obtenir, il faut suivre :

  • Une formation théorique dispensée par le collège (ASSR 1 en 5ème et ASSR2 en 3ème) pour les jeunes ou, si vous n'êtes plus scolarisé, l'ASR (attestation de sécurité routière) délivrée par une auto-école ou une association agréée par le préfet (ASR).
conduire un scooter sans permis
  • puis une formation pratique d'une durée de 8 heures sur 2 jours en s'inscrivant auprès d’une école de conduite ou auprès d’une association agréée par le préfet. Vous devrez choisir l'option scooter.

À l’issue de la formation, une attestation est remise en attendant de recevoir le permis AM définitif. Elle autorise son titulaire à conduire un scooter sans permis pendant 4 mois. La demande de permis catégorie AM se fait sur du site de l'ANTS.

Le permis AM est valable 15 ans dans tous les pays de l'Union européenne.

 

Comme pour un permis de conduire, c'est l'auto-école qui fixe le tarif. 

Le prix moyen se situe aux alentours de 200€.

En plus, comptez aussi le prix de l'équipement obligatoire : casque et de gants homologués pour la formation pratique. 

combien coute le BSR

Oui, le BSR ou la catégorie AM du permis permet de conduire :

  • un cyclomoteur (scooter, mobylette, petite moto...)
  • un quadricycle léger à moteur (voiturette sans permis, quad...) 

A partir du moment où leur vitesse n'excède pas 50 km/h, leur puissance maximale est de 4kw maximum et leur cylindrée est inférieure à 50cc.

Pour une plus grosse cylindrée (125 cc ou plus) d’autres permis sont nécessaires (A1, A2, A, selon la puissance du véhicule 2 ou 3 roues).

Oui, pour les adeptes de la conduite écologique, on trouve des scooters et motos 50 cc électriques qui n'exigent que le permis AM. 

Ces 2 roues verts ont une autonomie d'une cinquantaine de kilomètres et se rechargent en quelques heures.

Leur atout ? Zéro gramme de CO2 par kilomètre.

conduire un scooter sans permis
Comme tout "véhicule terrestre à moteur" circulant sur la voie publique, un scooter - même sans permis - est immatriculé et dispose d'une carte grise. 
Attention
Circuler avec un 2 roues motorisé non immatriculé sur la voie publique vous
 expose à une amende pouvant aller jusqu'à 750 €. 
Pour circuler, l'assurance au tiers (ou garantie Responsabilité civile) est l'assurance minimum obligatoire : elle couvre notamment la responsabilité civile du conducteur en cas d'accident.

Selon la valeur du scooter, il peut être rentable de l'assurer aussi en cas de vol ou d'incendie, voire en tous risques pour le protéger quoi qu'il arrive.

Un défaut d'assurance scooter sans permis peut coûter très cher : notamment jusqu'à 3.750€ d'amende, ainsi qu’éventuellement la confiscation du véhicule ou l’interdiction de conduire certains véhicules (y compris le scooter) pendant 5 ans... Sans compter les dégâts corporels ou matériels (éventuels frais d'hospitalisation et préjudices) à rembourser en cas d'accident responsable.

scooter sans permis

Un chute, même à 45km/h... Ça peut faire des dégâts ! Alors, oui, et ce n'est pas une option : il est obligatoire de porter un casque ainsi que des gants de protection homologués aux normes européennes CE. 

Un scooter 50 cc sans permis doit aussi être équipé, tout comme ses grands frères, de feux à l’avant, à l’arrière et latéralement, d'un rétroviseur et de clignotants.