Assurance volley-ball  temporaire


Assurance volley-ball 
temporaire

Je m'inscris gratuitement

En cas d'accident lors de la pratique du volley, la Sécurité sociale et votre complémentaire santé interviennent généralement pour vous couvrir en prenant en charge les frais de soins et d’hospitalisation si nécessaire.

Souscrire HobbiSure par Allianz, est une solution pour couvrir tout ou partie du reste à charge éventuel de vos dépenses de frais de soins et vous aider à faire face aux difficultés rencontrées dans votre vie quotidienne suite à un accident : aide à domicile, aide aux déplacements, livraison de médicaments.

souscrire assurance volley-ball

En intérieur comme en extérieur, le volley-ball est un sport d'équipe alliant rapidité et réactivité. Que l'on soit entre amis, en famille ou même invité par des inconnus lors d'un après-midi à la plage, ce sport offre de véritables moments de partage et de cohésion. Avec plus de 140 000 amateurs(1), le volley se classe parmi les sports collectifs préférés des français et remporte même la palme du sport le plus pratiqué en bord de mer.

Du service, en passant par la manchette ou encore le célèbre smash, au volley, les mouvements sollicitant les bras, poignets et mains sont légions. Pour preuve, les blessures les plus fréquentes concernent les membres supérieurs avec notamment le déboitement de l'épaule, l'entorse au poignet ou les fractures des doigts. On compte également de nombreuses entorses ou fractures de la cheville, dues aux sauts et multiples réceptions. Ainsi, que l'on soit débutant ou confirmé, personne n'est à l'abri d'un accident pouvant entraîner une longue convalescence et des complications pour réaliser les gestes simples du quotidien.

(1) Source : Fédération Française de Volley, l’équipe.

Faites glisser pour voir plus

Remboursement complémentaire de vos frais médicaux
Jusqu'à 500€
Remboursement de vos frais de déplacement
Jusqu'à 100€
Remboursement de vos frais d’aide à domicile
Jusqu'à 300€
Transfert ou transport
Frais réels
Retour à votre domicile des personnes restées sur place
Frais réels
Acheminement d’un proche ou d’un accompagnateur
Frais réels
Acheminement d’un chauffeur ou d’un proche pour ramener le véhicule et les personnes restées sur place
Jusqu'à 1 000€
Livraison de médicaments indispensables à domicile.
1 livraison par période d'assurance
Mise en relation avec un réseau de services à la personne

(2) Sécurité sociale, mutuelles, complémentaire santé.

(3) Sur appel téléphonique du lundi au samedi, hors jours fériés, de 8h00 à 20h00.

Découvrir plus d'activités HobbiSure
Une session de volley prévue entre amis ? Partez l’esprit tranquille en suivant ces quelques conseils(4) qui vous permettront de minimiser les risques d’accident et de profiter de votre sport en toute sérénité.
Ne précipitez pas votre échauffement lors de votre entrainement, c’est la clé pour un match de volley dynamique et sans risque de blessure. Un corps bien échauffé aura moins de risques d’être blessé.
Echauffez-vous donc de manière intelligente en commençant par un échauffement général tout en douceur, puis en ciblant ensuite des zones spécifiques. 
Ce travail d’échauffement minimisera les risques de claquage et de contracture musculaire après votre séance de volley.

Dans le volley-ball, les membres inférieurs sont extrêmement sujets aux blessures dues aux déplacements multidirectionnels et aux nombreux sauts qui mettent à mal muscles et articulations. En cas de blessure suivez ces quelques recommandations.

L’entorse de la cheville :
La première blessure au volley est l’entorse de la cheville. Sa gravité peut être très variable et le traitement dépendra de l’entorse. En cas d’entorse, privilégier la méthode RGCE (repos, glace, compression et élévation) ainsi que des anti-inflammatoires en cas de besoin. Pour prévenir en amont les entorses, privilégiez les chaussures montantes avec un bon maintien au niveau de la cheville.

(4) Sources : Le figaro.fr Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec.

Le genou sauteur :
Le volley-ball met à rude épreuve les genoux car les déplacements latéraux ainsi que les sauts pour les réceptions sont fréquents. On parle même du « genou du sauteur » quand le tendon rotulien est atteint d’une tendinite. Réduire les sauts lors de l’entraînement est un bon moyen de minimiser les accidents pour ce type de blessures ainsi que le port de genouillères.

La fracture ou entorse des doigts et poignets :
La pratique du volley peut s'avérer souvent risquée pour les poignets lors des chutes et frappes. Cependant, on peut protéger ceux-ci grâce à des protections qui réduisent fortement les risques d’entorses et de fractures.
Si toutefois l’entorse est confirmée, tout comme pour la cheville, privilégier le RGPE et beaucoup de repos. Forcer sur une blessure existante risquerait de l’aggraver et de provoquer des lésions irréversibles.
Pour les doigts, c’est la foulure qui détient la première place au palmarès des blessures. En effet, le ballon vient souvent frapper à toute vitesse le bout des doigts du contreur. En cas de foulure, on stabilise le doigt blessé à un doigt sain grâce à un bandage et on prend du repos.
Attention, des blessures à répétition au niveau des doigts entraînent bien souvent aux alentours de 40 ans l’apparition d’arthrose qui provoque des douleurs et des raideurs voire une déformation visible des articulations.

Enfin, n’oubliez pas que l’apprentissage comme la pratique du volley peuvent s’avérer risqués malgré de multiples précautions. Ces quelques conseils ont donc pour objectif de minimiser les risques d’accident sans pour autant les annihiler. Souscrire à notre assurance temporaire volley offrira donc une solution pour vous accompagner dans votre journée sportive en vous proposant le remboursement de tout ou partie de vos frais médicaux et diverses prestations d’assistance en cas d’accident.

conseil assurance volley-ball temporaire