Travailleurs non salariés :
pourquoi souscrire à une complémentaire santé ?

Les taux de remboursement pratiqués par l’assurance maladie du RSI (Régime Social des Indépendants) sont désormais identiques à ceux des salariés. Toutefois, ils peuvent s’avérer insuffisants dans bien des cas, notamment pour certains actes sans gravité mais récurrents : consulter un spécialiste pour mal de dos, par exemple.

C’est pourquoi il est indispensable de souscrire une complémentaire santé... d’autant plus que de la santé du dirigeant dépend la bonne marche de l’entreprise !

Le rôle d’une complémentaire santé est de vous permettre de compléter les remboursements, quelques fois insuffisants, de votre régime obligatoire pour vous et les membres de votre famille. Pour bien choisir, commencez donc par identifier précisément vos besoins et ceux de vos proches en matière de santé.

  • Devez-vous couvrir votre conjoint et vos enfants ? Si oui, quel est leur profil de santé et le vôtre ?
  • Prévoyez-vous une évolution de vos besoins à court ou moyen terme, en fonction de l’âge par exemple (orthodontie à l’adolescence) ou d’un événement spécifique (naissance d’un enfant) ?
  • Quelles sont vos habitudes de consultation, notamment auprès de spécialistes ?
  • Avez-vous des besoins spécifiques (lunettes, maux de dos chroniques...) ?
  • Quel budget pouvez-vous consacrer à la couverture santé de votre foyer ?

Une complémentaire santé réellement efficace doit vous permettre de réduire vos dépenses de santé, notamment à l’occasion de soins mal ou pas pris en charge par la Sécurité sociale :

  • hospitalisation (y compris frais de séjour et chambre particulière)
  • médicaments
  • actes de spécialité
  • médecines douces
  • soins dentaires et optiques...
contrat sante tns

Privilégiez les contrats souples : les formules de complémentaire santé à la carte sont avantageuses, dans la mesure où elles vous permettent de choisir les garanties qui vous sont réellement nécessaires. Inutile par exemple de payer une garantie optique si vous ne portez pas de lunettes ! De plus, ces contrats sont généralement évolutifs. Autrement dit, ils peuvent s’adapter à l’évolution de votre situation personnelle et/ou familiale.

Penchez-vous également sur :

  • les conditions de prise en charge (certains contrats santé prévoient un délai de carence)
  • la possibilité de bénéficier de la carte tiers-payant, pour ne pas avancer d’argent
Mieux vaut opter pour une formule proposant des services d’assistance : garde d’enfant, aide-ménagère... Ils sont particulièrement utiles en cas d’hospitalisation ou d’immobilisation à domicile !
Quelle que soit l’assurance santé choisie, optez pour un contrat éligible au dispositif Madelin. Il vous permettra (dans certaines limites et sous certaines conditions(1)) de déduire tout ou une partie de vos cotisations de votre revenu professionnel imposable. Pensez à calculer le montant maximum déductible(2), afin de le prendre en compte dans la sélection de vos garanties.
(1) Montant déductible = 7% du Plafond annuel de la sécurité social (PASS) + 3,75% du bénéfice imposable. Le total ainsi obtenu ne peut excéder le plafond de déductibilité = 3% de 8 PASS.

(2) Ce plafond est commun avec l’assurance prévoyance. Avant de choisir votre complémentaire santé, tenez compte de l'ensemble de vos besoins de couverture pour répartir au mieux les différentes cotisations.

 

Informations publiées en septembre 2015.

 

conseils santé professionnel
Voir tous nos conseils
Contacter un conseiller