Menu Retour

Les protections mécaniques, le meilleur des antivols ?

Rideau de fer

Un délinquant cherche à dérober le maximum en un minimum de temps.

La protection mécanique est le moyen le plus efficace pour assurer sa sécurité contre le cambriolage, à condition d’avoir un dispositif performant.

Environ 350 0001 cambriolages ont lieu chaque année, dont 60 000 contre des locaux industriels, commerciaux ou financiers. Un chiffre significatif qui doit inciter les entreprises à mettre en place des moyens de résistance et de dissuasion sur les bâtiments mais aussi autour et à l’intérieur des locaux. Elémentaire mais essentielle, la protection mécanique ralentit et peut même dissuader un cambrioleur. La protection se décline en 3 niveaux : « périphérique », « périmétrique » et « ponctuelle ».

 

La protection périphérique 

C’est le cercle qui délimite les abords de vos locaux. Une clôture ou un portail constituent le premier obstacle pour le cambrioleur car il mettra plus de temps à s’enfuir. Selon les flux d’entrée et de sortie, l’isolement de vos locaux, ou encore les contraintes liées à la protection des personnes contre l’incendie, etc., choisissez le niveau de protection adapté. Si vous construisez une clôture, il vous faudra faire une déclaration préalable à la mairie.

 

La protection périmétrique 

Murs, portes, fenêtres, serrures, etc. : ce qu’on appelle la « périmétrie » de vos locaux constitue le deuxième obstacle à franchir après une clôture ou un portail.  

  • Les murs
Ils doivent résister au maximum à l’effraction. Des essais édifiants ont été réalisés par le CNPP2. Ils ont démontré que pour qu'un malfaiteur réalise un trou de 40 x 40 centimètres (passage d’un homme) équipé d'une masse de 3 kg, il faut :
     - 21 secondes sur une paroi de béton cellulaire de 20 millimètres ;
     - 3 minutes et 7 secondes sur une paroi de parpaing plein de 20 millimètres.  

Le parpaing est donc à privilégier. Assurez-vous que vos murs tiennent la distance.

  • Les portes

Les bloc-portes doivent être en bois plein ou en fer, blindés, et disposer d’une huisserie solidement fixée dans la maçonnerie. Le mieux est de les équiper de serrures renforcées par des cornières anti-pinces, des renforts de paumelles. Attention, le chambranle de la porte ou son entourage doit lui aussi être résistant (en fer ou caréné).

  • Les serrures

Quelles soient à point unique d’ancrage ou multipoints, installez des serrures certifiées NF A2P. La certification A2P, délivrée par le CNPP2, est un gage de sécurité.

Le classement se fait en 3 catégories : 1, 2 ou 3 étoiles.

A2P * : résistance à l’effraction de 5 minutes.

A2P** : résistance à l’effraction de 10 minutes.

A2P *** : résistance à l’effraction de 15 minutes.

 

  • Les fenêtres

Les vitrages, en dehors des produits "anti effraction" (classement P6B au moins par la norme NF EN 356), offrent une très faible résistance. On peut renforcer leur résistance en plaçant des barreaux devant les fenêtres.

  • Le barreaudage

Les barreaux doivent faire un diamètre de 18 millimètres au minimum et respecter un écartement vertical de 12 centimètres au maximum. La profondeur des ancrages dans la maçonnerie doit être d’environ 8 centimètres. L’extrémité des barres implantées dans le béton doit être "en queue de carpe" (la fin de la barre est fendue pour mieux accrocher au béton).

  • Les volets et rideaux

Que les volets soient battants, roulants ou pliants, en PVC, en bois ou en métal, renforcez-les avec des barres anti-effraction. En ce qui concerne les rideaux ou grilles métalliques, il existe différents modèles qui permettent d'assurer une protection très efficace contre le vol et aussi contre le vandalisme.

 

La protection ponctuelle

  • Les coffres

Argent, chèques, documents sensibles ou éléments de valeur, constituent un risque de vol élevé. Renforcez la périmétrie du bâtiment par la construction d’un mur interne (3 à 4 mètres de haut) ou d’une salle dans laquelle seront stockés les produits. S’ils sont peu encombrants, placez-les dans un coffre-fort qui doit être situé dans un endroit stratégique, sous l’emprise  des protections mécaniques et du système d’alarme. Les coffres, certifiés A2P, doivent toujours être scellés au sol s’ils font moins de 500 Kg.

Complétez la protection mécanique avec un système de surveillance électronique et éventuellement d’un dispositif de télésurveillance.

 

Pour aller plus loin : cnpp.com

Chiffres 2012, Ministère de l’intérieur 

2 Centre National de Protection et de Prévention

Informations publiées en avril 2016.

Assurance multirisque entreprises

Responsabilité civile, dommage aux bâtiments et aux biens, perte d'exploitation… un contrat unique pour couvrir tous vos risques.