Interview d'Agathe C.

Interview alternant
Agathe C., embauchée en CDI à la fin de son contrat d'alternance, vous parle de son apprentissage en tant que Chargée d'appui commercial.

1/ Tout d'abord, pouvez-vous vous présenter ?

J’ai 24 ans et je suis actuellement Coordinatrice Retail assurance de personnes au sein de la Direction du Développement d’Allianz Courtage. Après un bac ES option sciences politiques, j’ai choisi d’entreprendre un BTS Assistant de Manager en alternance car je voulais absolument rentrer dans la vie active sans pour autant lâcher mes études. Et surtout, j’avais envie d’apprendre sur le terrain. C’est grâce à mon école que je suis entrée chez Allianz Courtage en tant que Chargée administrative. A l’époque, comme on ne pouvait pas enchaîner deux contrats professionnels dans la même entreprise, je suis partie faire une licence professionnel dans une agence de web marketing avant de revenir chez Allianz Courtage en tant que Chargée d’appui commercial pour mes deux années de master en marketing international. Un choix qui s’est avéré payant puisque j’ai été embauchée en CDI à la fin de mon apprentissage.

2/ Quelles sont vos missions chez Allianz ?

Sur le marché des particuliers et des professionnels, je suis en charge de l’emprunteur, la prévoyance et la santé individuelle. Je m’occupe aujourd’hui de garantir la transversalité sur ces marchés au sein d’Allianz Courtage. Cela passe par l’analyse de chiffres et la mise en place de plans d’actions, la coordination avec nos interlocuteurs Opérations, Techniques et Market Management.

Je contribue également à la stratégie, aux process et aux déploiements de projets transverses.

3/ Pourquoi avoir choisi une formation en alternance ?

J’avais très envie de travailler. Je voulais absolument entrer dans le monde actif sans pour autant lâcher mes études car je visais le bac +5. Il y avait une véritable complémentarité entre la théorie et la pratique et de vraies perspectives d’avenir. C’est ce qui m’a encouragée à choisir ce type de formation.

4/ Que vous a appris cette expérience sur vous-même ?

Cette expérience m’a appris à m’ouvrir aux autres et à prendre confiance en moi. C’est pas tous les jours facile mais ça nous force à rebondir et à se remettre en question pour évoluer. On comprend rapidement que le monde n’est pas tout noir ou tout blanc. L’alternance nous apprend aussi à travailler en équipe. Il faut savoir lâcher du lest et faire simple et efficace.

5/Qu’est-ce qui vous a donné envie de rester chez Allianz après votre apprentissage ?

J’ai eu la chance de bénéficier d’un excellent accompagnement. Mes tutrices (eh oui, j’en ai eu deux ! En BTS et en master) étaient très à l’écoute. Elles prenaient le temps de me former et n’hésitaient pas à me donner mon autonomie pour que je me fasse mon expérience. Tous mes managers m’ont encouragée et m’ont donné ma chance donc cela m’a donné envie de rester.

De plus, travailler chez Allianz Courtage est très stimulant. On est tous les jours sur le fil, sur de nouveaux projets… On ne s’ennuie pas, et j’adore !

Bien sûr, dans un grand groupe comme Allianz c’est également bénéficier d’un super comité d’entreprise et d’énormes opportunités de carrières que ce soit en France ou à l’international. Quand je vois l’emplacement des bureaux d’Allianz à Sydney ou à New York, ça me fait rêver !

6/ Quels sont les + et les – de votre travail ?

Il y a beaucoup de diversité dans les missions qui me sont confiées et le rythme est assez intense. Etant quelqu’un de dynamique, je préfère être overbookée que m’ennuyer.

Ce que j’aime le moins : aller chercher l’eau à la machine à café car ça tombe toujours sur moi. Plus sérieusement, le plus difficile à gérer c’est le choc des générations. On arrive avec notre vision des choses, nos habitudes de consommation qui influencent notre manière de penser et des idées que l’on souhaite voir se développer, ce qui crée parfois des incompréhensions. 

Il faut aussi veiller à ne pas s’isoler dans son travail et toujours penser « global et collectif ». C’est un travail de tous les jours de ne pas se laisser happer…

7/ Quelles étaient vos relations avez votre tutrice ? Quel rôle a-t-elle joué tout au long de votre formation ?

Elles ont toujours été présentes pour me former. Elles ont su me laisser beaucoup d’autonomie et me laisser travailler à ma façon. Elles m’ont également apporté un soutien psychologique lorsque j’avais des doutes ou que je vivais des moments professionnels difficiles. Ce sont des personnes très pédagogues, douces et elles me montraient directement comment faire. Elles me donnaient de vraies missions et ce, dès mon arrivée. Au début, j’avais peur de déranger mais avec le temps je me suis rendue compte qu’il ne fallait pas hésiter à les solliciter.

8/ Qu’avez-vous pensé de votre tutrice la première que vous l’avez vue ?

Dans les deux cas, je me suis dit que c’était des personnes très douces, elles étaient très posées et ne parlaient pas fort. Aujourd’hui, je suis contente de les avoir eu comme tutrices, c’est en partie grâce à elles que j’en suis là.