Le contrat de prévoyance famille :
arrêt de travail, invalidité et décès

En cas d’arrêt de travail ou d’invalidité, la sécurité sociale verse des indemnités journalières ou des rentes, voire un capital en cas de décès. 

Bien souvent, ces prestations sont loin d’être suffisantes pour permettre au malade et sa famille de vivre « comme avant ». D’où le rôle essentiel de l’assurance prévoyance.

L’arrêt de travail ou incapacité

Mauvaise fracture, dos bloqué, maladie grave… un accident ou un problème de santé peuvent entraîner un arrêt de travail temporaire et une chute des revenus.
Le régime obligatoire d’assurance maladie verse des indemnités journalières qui ne couvrent pas l’intégralité de vos revenus. Comment faire pour maintenir votre niveau de rémunération ?

La garantie incapacité de travail : à quoi sert-elle ?
Les risques couverts et exclusions

Incapacité : de quoi parle-t-on ?

L’Incapacité Temporaire Totale de travail (ITT) est l’impossibilité d’exercer momentanément une activité professionnelle suite à un accident ou une maladie.
Elle est constatée par le médecin qui prescrit un arrêt de travail.

Si vous ne pouvez temporairement plus travailler, la garantie Incapacité Temporaire Totale (ITT) assure le versement d’indemnités journalières complémentaires aux indemnités versées par la sécurité sociale1.
Pour les salariés, elle permet de compléter la prestation versée par l’employeur2.

Elle peut assurer jusqu’à 100 % de votre rémunération et combler ainsi totalement la perte de revenus.La garantie Incapacité Temporaire Totale couvre les risques de maladie et d’accident.

L’invalidité

A la suite d’un accident ou d’une grave maladie, vous ne pouvez plus exercer votre métier. La sécurité sociale vous versera alors une rente d’invalidité mensuelle :
selon le montant de votre salaire et votre taux d’invalidité, au minimum 281,66 € au maximum 1 585 €3 (+ 1 103 € si vous avez besoin d’une tierce personne pour vous assister). Cette somme ne vous permettrait sans doute pas de continuer à faire face aux dépenses courantes du foyer.

Garantie « Maladies redoutées »1

Son objectif : permettre à l’assuré, victime de maladie très grave, de faire face aux conséquences financières de maladies telles que le cancer, l’accident vasculaire cérébral, l’infarctus, la sclérose en plaque, Parkinson, Alzheimer, etc.

En cas de diagnostic d’une de ces maladies, le capital versé permet à l’assuré de maintenir son niveau de vie et de financer les dépenses liées à sa maladie (matériel médicalisé, aménagement du logement, etc). Ces contrats incluent généralement des services de prévention et d’accompagnement.

Ceci pourrait également vous intéresser...

1 Les garanties s’exercent dans les limites et conditions des notices d’informations ou dispositions générales spécifiques à chaque contrat.

Informations publiées en mai 2016.