L’actualité des marchés financiers

(édition janvier 2019)


A retenir

  • Baisse quasi généralisée des actifs risqués en 2018.
  • Un environnement favorable mais plus incertain en 2019.
  • Diversifier ses investissements et adapter la prise de risque adaptée à son profil d’investisseur.

Bilan économique et financier

2018, une année difficile pour l’ensemble des actifs financiers risqués

L’année 2018 a débuté dans un environnement très favorable pour les marchés financiers avec des perspectives d’une croissance économique mondiale vigoureuse malgré un contexte de taux bas et d’inflation modérée. Toutefois, dès le mois de février, l’inquiétude a gagné les investisseurs et entraîné un retour de la volatilité sur les marchés.

Par la suite, indicateurs économiques et tensions géopolitiques ont entretenu la nervosité des intervenants. Citons ainsi la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis avec la mise en place de tarifs douaniers très élevés ou encore la flambée des cours du pétrole passé de 65 dollars le baril en début d’année à plus de 85 dollars à fin septembre… autant d’éléments faisant craindre un retour de l’inflation qui viendrait à terme ralentir la consommation et peser sur la croissance économique.

Dans le même temps, les incertitudes politiques en Europe ont également généré des inquiétudes chez les investisseurs : élection d’un gouvernement populiste en Italie au printemps, difficultés liées au Brexit, mouvements sociaux en France au mois de décembre…

Dans ce contexte, les marchés d’actions et de matières premières ont enregistré des baisses marquées alors que les craintes inflationnistes et la fin annoncée des politiques accommodantes des Banques Centrales ont entrainé des tensions sur les taux d’intérêt.

En 2018, c’est donc l’ensemble des actifs risqués qui termine l’année en recul. La diversification des investissements a seulement permis d’amortir les baisses des marchés les plus pénalisés.

Toutefois, la performance associée à la prise de risque d’un investissement doit s’apprécier dans la durée.

2019, un environnement économique globalement favorable

Les craintes sur la vigueur de la croissance économique américaine sont au cœur des préoccupations des investisseurs. La prudence désormais affichée par les entreprises quant à leurs résultats 2019 contribuent à la fébrilité des marchés financiers, qui réagissent alors de manière parfois excessive lorsqu’un indicateur les déçoit ou un événement vient contribuer à leur inquiétude.

Pour autant, si un certain ralentissement économique est anticipé par les intervenants, le scénario central reste celui d’une croissance relativement soutenue en 2019 qui devrait bénéficier aux entreprises et donc aux marchés d’actions.

Sur les marchés de taux d’intérêt, les emprunts d’Etat restent encore globalement peu rémunérateurs mais les obligations d’entreprises et celles émises par des pays émergents offrent des rendement attractifs alors même que le risque de défaut paraît très limité.

Dans ce contexte, l’investissement en actifs risqués au travers d’unités de compte reste à privilégier même s’il est synonyme d’une certaine prise de risque. Celle-ci doit toutefois être mesurée et adaptée à la situation de chacun.

Par ailleurs, la volatilité qui a marqué l’évolution des marchés financiers en 2018 et devrait rester élevée en 2019 nécessite un suivi régulier des investissements en unités de compte. Les options de gestion proposées dans votre contrat vous apportent une solution clé en mains mises en œuvre par des spécialistes des marchés financiers et vous permet d’envisager sereinement un investissement diversifié sur les marchés financiers.