Menu Retour

Exemple d’indemnisation : incendie de l'usine TMN (2013)

L'entreprise TMN détruite par un incendie

Le 16 juin 2013, un incendie ravageait le siège de TMN (Traitement des Métaux de Normandie) et un tiers de sa surface de production.

Seize mois plus tard, le sinistre est définitivement réglé avec une nouvelle usine, plus grande, plus performante, et des clients conservés et confortés.
Incendie de l'entreprise TMN (Traitement des Métaux de Normandie) juin 2013

Chiffres clés :
- 110 salariés
- 16 000 m² de surface de production et de bureaux sur trois sites (Notre-Dame-de-Gravenchon et La Frenaye).
- 16 M€ de chiffre d’affaires consolidé (estimation 2014). Suite au sinistre, en baisse de - 10 % par rapport à 2013.
- 2 300 clients dans tous les secteurs industriels : aéronautique (Safran, Airbus...), pétrole, gaz, équipements électriques (Schneider Electric…), outillage, médical…
- 200 tonnes d’acier : volume de matière pré-usinée fournie par la filiale SNM Métal créée en 2010.
- 18 M€ : montant de l’indemnisation versée par Allianz au titre du sinistre.

Emplois préservés, engagements clients respectés et reconstruction accélérée

Maintenir l’activité : la priorité numéro 1

Dans les 72 heures qui ont suivi le sinistre, il a fallu prendre des décisions de fond.

Allianz, la DREAL, le préfet de Seine-Maritime, le maire de Notre-Dame-de-Gravenchon se mobilisent aux côtés du chef d’entreprise pour organiser la continuité de l’activité.

Objectifs : préserver la production, les salariés et le résultat d’exploitation.

Un plan de sous-traitance provisoire a été mis en place le temps de relancer nos lignes de production, de commander de nouvelles machines”, poursuit Johann Lesueur.

Plusieurs “confrères sans liens de concurrence”, basés à Dijon, Évian, Vendôme, Bilbao et Zurich, ont accepté de louer des heures d’installations à TMN.

Pendant cinq mois, de juillet à fin novembre 2013, 25 salariés TMN sont partis du lundi au vendredi pour assurer la production de façon externalisée.”

En décembre, celle-ci a pu être réintégrée sur des lignes provisoires.

  

Priorité numéro 2 : accélérer la reconstruction

En moins d’un an, TMN a réussi l’impossible, avec l’aide d'Allianz :

- démolir les 3 200 m² sinistrés,

- évacuer les déchets,

- rédiger le cahier des charges du futur bâtiment,

- sélectionner un architecte et reconstruire.

Nous avons obtenu le permis de construire en deux semaines.” Aujourd’hui, tout est rentré dans l’ordre : un nouveau site plus performant, dans lequel les flux ont été optimisés, a été livré en octobre 2014.

TMN en a profité pour optimiser sa capacité par le regroupement de ses activités : un bâtiment de 6 000 m² a été racheté à une quinzaine de kilomètres pour regrouper des prestations dédiées à l’aéronautique et augmenter les capacités de sa filiale SNM Métal, spécialisée dans la fourniture d’aciers pré-usinés.


Ce sinistre majeur a été géré par par l’Inspecteur Indemnisation Antoni Baranski, la gestionnaire sinistre majeur Estelle Roger-Deker et le cabinet Polyexpert. Des experts spécialisés (domaines du bâtiment, du matériel, des pertes d’exploitation et en recherche de causes incendie) se sont fortement investis et ont contribué à la reprise de l’activité de l’entreprise.

L’efficacité de leur méthodologie d’accompagnement en mode projet est à souligner, pour la visibilité qu’elle donne et la maîtrise des coûts qu’elle permet.

Les solutions d’indemnisation mises en place par Allianz

Les équipes Indemnisation d’Allianz France et Christian Louvel, agent général basé au Havre, ont tout mis en oeuvre pour accompagner TMN dans la gestion de ce sinistre majeur.

 

Un tel sinistre demande une gestion spécifique. Quel dispositif avez-vous mis en place ?

Franck Le Vallois : Dès les premières heures, nous avons constitué une équipe pluridisciplinaire spécialisée avec un inspecteur Indemnisation, une gestionnaire Sinistres majeurs et les experts du cabinet Polyexpert pour accompagner notre client TMN.

Franck Le Vallois et Christian Louvel, agent général Allianz

Christian Louvel : Nous avons tous travaillé en partenaires. Avec un seul but, que TMN reprenne rapidement son activité et garde la confiance de ses clients. En tant qu’assureur de TMN depuis vingt ans, j’ai développé une relation étroite avec son chef d’entreprise. J’ai pu répondre à ses questions, le rassurer, lever les doutes, dialoguer avec les experts… Je passais sur le site plusieurs fois par semaine.

 
Quels étaient les enjeux en matière d’indemnisation et de délais ?

F. L.V. : Notre principale préoccupation a été de trouver des solutions d’indemnisation permettant de répondre aux besoins entrepreneuriaux de TMN et de l’accompagner dans ses choix de réorganisation industrielle. Le délai a été une composante essentielle de notre stratégie de reconstruction et de reprise d’activité pour éviter à TMN une éventuelle perte de clientèle.

 

Vous avez indemnisé TMN en 4 mois. Comment avez-vous procédé ?

F. L.V. : Grâce à la mobilisation de notre équipe sur le terrain, nous avons effectivement indemnisé TMN de l’ensemble de ses dommages matériels en seulement 4 mois. 4 mois plus tard, 70 % du montant du sinistre avaient été réglés à TMN. Le solde des indemnités dues au titre des pertes d’exploitation a été versé dans l’année qui a suivi l’incendie, clôturant ainsi le sinistre.

Incendie d'un commerce : une mobilisation salutaire

Commerce rénové

2014, peu avant le Tour de France, une friterie est ravagée par un incendie. L'Indemnisation Allianz se mobilise pour réussir l'impossible...

Prévention :
conseils et éclairages

Femme avec casque et gilet de sécurité devant son ordinateur 

Prévenir les risques dans votre entreprise, préserver la santé et la sécurité de vos collaborateurs... c'est protéger votre activité.

Assurer mon entreprise et mon activité professionnelle

Assurances multirisques pour professionnels et entreprises

Artisans, commerçants, professions libérales, entreprises... l'assurance multirisque est indispensable pour protéger votre activité.