2018, année de transition de la mise en place du prélèvement à la source. Vais-je pouvoir déduire mes cotisations Madelin ou agricole ?

Portrait d'un homme qui s'interroge

Du fait de l’instauration du prélèvement à la source en 2019, les cotisations versées en 2018 seront toujours déductibles1 de votre bénéfice imposable mais l’économie d’impôt sera annulée par un crédit d’impôt spécifique, sauf si votre bénéfice est en hausse ou si vous avez des revenus exceptionnels.

A RETENIR
Nous vous recommandons de respecter l’engagement de cotisation minimale annuelle revalorisée que vous avez pris à l’adhésion. Le non-respect de cet engagement ne vous permettrait plus de cotiser ultérieurement mais pourrait aussi entrainer une requalification du contrat, autrement dit une remise en cause des déductions fiscales passées.

S’agissant des cotisations complémentaires, rapprochez-vous de votre conseiller dès que vous aurez une visibilité sur votre bénéfice imposable 2018.

Vos cotisations complémentaires augmentent votre capital constitutif de la rente pour votre retraite. Vous pouvez les moduler à la hausse ou à la baisse, dans les conditions prévues dans vos documents contractuels.
Toutefois, leur intérêt fiscal est à étudier au cas par cas pour l’année 2018 en raison des dispositions spécifiques mises en place permettant d’éviter une double imposition en 2019 avec l’instauration du prélèvement à la source.
Comme pour les salariés, l’impôt normalement dû au titre des revenus non exceptionnels de 2018 sera annulé par le biais du Crédit d’Impôt de Modernisation du Recouvrement (CIMR) calculé automatiquement par l'administration fiscale.

Ce ne sera pas une année blanche pour autant puisque :

  • pour les indépendants, afin de contrer la tentation de majorer des revenus 2018 échappant à l’impôt, tout bénéfice ou toute rémunération de 2018 excédant le montant imposable le plus élevé des trois dernières années 2015/2016/2017 sera considéré comme exceptionnel donc non couvert par le CIMR et donc imposable en 2019. En fonction du montant de votre bénéfice imposable 2019, vous pourrez bénéficier ou non d’un crédit d’impôt complémentaire2.
     
    Pour certains d’entre vous, les cotisations d’épargne-retraite aideront donc à réguler le bénéfice imposable 2018 au regard du risque de plafonnement de leur CIMR et donc d’imposition.
     
    Un conseil si vous cherchez à optimiser vos charges : veillez à ce que la non reconduction d’habituelles cotisations complémentaires ne vous occasionne pas un bénéfice imposable.

   

  • vos revenus exceptionnels de  2018 soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu, seront imposés.
    Vos cotisations "Madelin" ou "Agricole" de 2018 déductibles de ces revenus pourront vous faire bénéficier d’une relative économie d’impôt, à condition qu’ils soient soumis à l’imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Cet avantage fiscal dépendra notamment de la proportion de vos revenus exceptionnels par rapport à vos revenus courants. Plus la part des revenus exceptionnels est importante par rapport aux revenus courants, plus l’intérêt fiscal sera plus sensible.

Selon la législation en vigueur au 01/2018 et selon votre profession (art. 154bis et 154bis OA du CGI).

Soit automatique, soit par voie de de réclamation contentieuse lorsque le professionnel voudra justifier d’un surcroît d’activité en 2018 suivi d’une baisse de bénéfice imposable en 2019. En raison de ces nombreuses hypothèses et des plafonds de versement et d’enveloppe fiscale, le conseil de report sur 2019 sera aussi fonction de votre situation personnelle.

Allianz met à votre disposition un réseau solide de collaborateurs, spécialistes et généralistes, qui sauront répondre à chacun de vos besoins. N'hésitez pas à les solliciter.

Etre accompagné par les professionnels Allianz

Allianz - Un conseiller Allianz échange avec son client professionnel

Professionnels, dirigeants, les conseillers Allianz comprennent vos exigences et sauront trouver la réponse adaptée à vos besoins d’assurance.