Menu Retour

Etre bien assuré, c’est aussi penser à mettre à jour ses contrats d’assurance

Chefs d'entreprise zen au bureau


Vous êtes assuré en contrat multirisques et pensez être bien couvert ?

Attention, certaines nouvelles circonstances peuvent impacter vos indemnisations en cas de sinistre. Le moment est venu de faire le point sur votre contrat et de signaler d’éventuels changements à votre assureur.

Déclarer un changement : pourquoi c’est nécessaire ?

Les cotisations sont calculées en fonction des risques, lesquels sont évalués en fonction de vos déclarations lors de la signature du contrat puis tout au long de celui-ci. Si les renseignements que vous avez déclarés sont éloignés de la réalité, vous risquez d’être mal ou non indemnisé à la suite d’un sinistre.

En effet, votre assureur pourrait dans ce cas vous indemniser au prorata de vos déclarations, refuser totalement votre indemnisation, voire invoquer la nullité du contrat en cas de fausse déclaration manifeste.

Vos changements peuvent avoir un impact sur le montant de vos cotisations, en fonction de leur importance et des garanties auxquelles vous avez souscrit. Mais si cela vous freine, sachez que tout changement ne conduit pas forcément à une hausse de cotisations. Parlez-en à votre assureur qui saura vous conseiller.



Quels changements déclarer ?

Si votre chiffre d’affaires s’est développé de plus de 10 % à 15 % (seuil à vérifier auprès de votre assureur), il est essentiel de le signaler à votre assureur. Outre le fait qu’il se réjouira pour vous, il a besoin d’en prendre connaissance pour vous assurer à hauteur de vos besoins en responsabilité civile et pertes d’exploitation. Il en est de même si vous exercez une nouvelle activité annexe ou secondaire à votre activité principale.

Lorsque vous agrandissez la surface de vos locaux, vous aurez aussi à le prévenir afin que leur totalité soit assurée par votre contrat.

De plus, si vous avez une nouvelle dépendance à une adresse autre que celle stipulée sur le contrat, informez-en votre agent d’assurance pour être bien couvert.

En fonction de l’assureur, il peut aussi être utile de signaler une évolution du nombre de vos salariés.



Besoin d’être mieux protégé ?

Si votre activité est sujette à des variations saisonnières, précisez-en les dates. Il est capital que vous soyez mieux couvert en ces périodes de pics d’activité où vous avez un stock de marchandises plus important.

Dans le cas où vous souhaiteriez faire des travaux dans vos locaux par exemple, la question d’être assuré en valeur à neuf se pose. En effet, sans cette garantie, si vous êtes victime d’un dégât des eaux et que votre local neuf est endommagé, l’indemnisation que vous recevrez risquerait de vous décevoir.

De même, si vous investissez dans du matériel onéreux ou que vous stockez des quantités de marchandises plus importantes, envisagez d’augmenter la valeur assurée.

Pour toutes ces raisons d’augmentation de valeur à assurer, mais aussi pour les assurances complémentaires possibles notamment en cas de vol, de pertes d’exploitation et même de protection juridique en cas de litige, contactez votre assureur.

Informations publiées en février 2016.

Assurance multirisque

Artisan, commerçant, profession libérale, entreprise industrielle ou commerciale... l'assurance multirisque est indispensable pour protéger votre activité.