Inondation : les bons réflexes à avoir avant, pendant et après

Allianz - Rives de la Seine

Souvenez-vous des inondations dans le Var fin 2015, du débordement du Gave de Pau en 2013, de la tempête Xynthia en 2010... Les phénomènes climatiques exceptionnels se multiplient ces dernières années. Il est difficile d’y échapper.

En revanche, il est possible d’engager des actions préventives pour minimiser leur impact. Comment s’y préparer ?

Avant l’inondation

Pour limiter les conséquences d’une inondation, adoptez quelques réflexes de base.

  • En cas d’alerte orange ou rouge de Météo France, suivez l’actualité en temps réel (TV, radio, internet, applications...).
  • Mettez le personnel et les clients en sécurité.
  • Placez marchandises, stocks, caisse enregistreuse, mobilier, etc. à l’abri de l’eau. Surélevez tout de qui peut l’être (appareils électriques, matériel informatique, prises de courant...).
  • Sauvegardez vos données stratégiques (archives, comptabilité, assurances, contrats...) dans un lieu sécurisé.
  • Munissez-vous d'une radio avec piles. Lors de l'inondation, il sera essentiel de rester informé sur l'évolution des intempéries.
  • Prévoyez des moyens pour stopper l’eau (sacs de sable, barrière anti-inondation, batardeau…).
  • Obturez portes et fenêtres.
  • Garez les véhicules hors de la zone inondée.

Pendant l’inondation

Prenez les mesures d’urgence nécessaires pour éviter que les dommages ne s'aggravent.

  • Stoppez toute activité dans la zone inondable.
  • Coupez l’électricité, le gaz et l’eau.
  • Arrimez les matériels.
  • Fermez toutes les issues.
  • Si vous avez mis en place un plan de continuité des activités (PCA), suivez le dispositif.
  • Quittez les lieux pour faciliter l’intervention des secours.
  • Ne circulez pas sur les chaussées inondées.
  • Tenez-vous informé sur l’évolution de la situation (montée des eaux, zones touchées, risques...) et respectez les consignes de sécurité transmises par les autorités comme le confinement et l'évacuation.

Après l’inondation

S’il s’agit d’un dégât des eaux, vous avez 5 jours pour déclarer le sinistre. Un expert viendra constater et évaluer sur place les dégâts. S'il s'agit d'une inondation :

  • Déclarez le sinistre à votre assureur au plus tard dans les 10 jours suivant la publication de l’arrêté au Journal officiel constatant l’état de catastrophe naturelle.
  • Faites un inventaire pour constater les dégâts avant de commencer à nettoyer et prenez des photos et vidéos des biens endommagés.
  • Aérez les lieux, épongez l’eau, faîtes sécher et désinfecter le magasin (les frais de pompage, de nettoyage et de désinfection des locaux sont garantis par la garantie « catastrophes naturelles »).
  • Rassemblez les factures et les justificatifs des biens endommagés.
  • Faites intervenir un professionnel pour rétablir les installations : électricité, gaz et eau.
  • Attendez les consignes des autorités pour consommer l’eau du robinet.

Après une inondation, la remise en état de votre local commercial peut prendre plusieurs semaines et retarder la reprise d’activité. Les frais de déplacement, les frais de relogement, la perte d’usage, les pertes de loyers, etc. ne sont pas toujours couverts par tous les contrats. Demandez conseil à votre assureur pour bien vous protéger. Son expérience lui permet d’évaluer les pertes auxquelles vous vous exposez selon la configuration de votre commerce.

Le saviez-vous?

Deux tiers des communes françaises ont déjà été impactées par un ou plusieurs risques naturels (inondation, tempête, séisme, avalanche...)1. Savoir réagir et s'organiser suite à un événement majeur représente donc un réel enjeu.

1 Source : observatoire national des risques naturels (ONRN)
Informations publiées en février 2016.

Assurance multirisque

Allianz - assurances2

Un incendie, une tempête, un dégât des eaux... peuvent interrompre votre activité et impacter votre chiffre d’affaires. Allianz propose une assurance multirisque dédiée aux commerçants.