Protégez votre outil de production grâce à la détection d‘étincelles

Allianz - Étincelles émanant d'une machine

Il n’est pas rare que des étincelles ou des particules incandescentes se produisent au cours du processus de fabrication ou de transport de matériaux inflammables.

Pour éliminer la possibilité d’un incendie ou d’une explosion, il est indispensable d’installer des systèmes de détection et d’extinction efficaces.

Les risques de production d’étincelles ou de particules incandescentes sont propres à l’industrie (bois, agroalimentaire, plastique, textile, métal, etc). Un incendie ou une explosion peut mettre non seulement en danger la vie des personnes, mais peu aussi provoquer des dégâts matériels considérables qui conduisent bien souvent à l’interruption totale ou partielle de l’activité. Survenant la plupart du temps dans les installations d’aspiration, les filtres, les silos et les séchoirs, ces sinistres peuvent pourtant être évités grâce à l’association de systèmes de détection et d’extinction.

Le principe des systèmes de détection / extinction 

Pour éviter qu’un départ de feu dans les aspirations automatiques n’atteigne les filtres et les silos, prévoyez d’installer un système de détection associé à un système d’extinction.

Le détecteur reconnaît automatiquement les particules dangereuses dans les processus de fabrication (transformation, transport, usinage, etc). Placé en aval, l’extincteur réagit en quelques millisecondes et élimine les sources d'ignition (corps chauffé qui devient rouge) avant qu'un feu se crée. Détecteur et extincteur sont contrôlés par une centrale de surveillance.

 

Les différents systèmes de détecteurs 

  • Pour les filtres à poussières et silos

Placés dans les conduits d’aspiration, les détecteurs reconnaissent le cheminement des rayons infrarouges émis par les étincelles. Des buses (produisant un mince brouillard d’eau) et une électrovanne montée après les détecteurs sur la paroi des conduits (se fermant automatiquement après), permettent de combattre efficacement les sources inflammables.

 

  • Pour les séchoirs

Il se peut que, lors de coupures incontrôlées ou d’opérations de séchage, des étincelles ou particules incandescentes arrivent dans les séchoirs et provoquent un feu ou une explosion. Installés dans les conduits de transport pneumatiques, à la sortie du séchoir, dans les puits de chutes ou dans les extractions mécaniques, les détecteurs avec fibres optiques déclenchent une extinction automatique dès qu’ils repèrent une étincelle.

 

  • Pour les broyeurs

La vitesse de rotation des broyeurs peut causer au contact de corps étrangers (ou en cas de dommage mécanique) une formation d’étincelles. Dès que les détecteurs identifient les étincelles, ils activent une extinction automatique et protègent les installations en aval. Le détecteur dispose d’un comptage d'étincelles avec un seuil d'alarme programmable (de la simple injection d’eau à l’extinction avec arrêt total du broyeur).

 

Quel détecteur installer ? 

Il existe des détecteurs adaptés aux zones obscures (filière grains, silos sucre, etc) qui ont une sensibilité élevée et reconnaissent les sources de feu, même lors d’un flux important de matériaux.

Pour les zones à températures élevées (tunnel de cuisson, chaîne de vernissage, etc), préférez un détecteur à fibre optique (3 fibres optiques par détecteur) qui transmet le rayonnement infrarouge jusqu’aux photos-détecteurs.

Dans le cas de lumières parasites présentes dans l’environnement, utilisez un détecteur qui ne réagit qu’au seul rayonnement infrarouge des particules incandescentes.

Quel que soit le détecteur installé, il doit être correctement entretenu par une maintenance régulière et par des systèmes autonettoyants. S’il est exposé à l’humidité, le détecteur doit être protégé par une enveloppe étanche.

 

Les différents systèmes d’extinction 

Le système à eau pulvérisée est le moins onéreux et le moins polluant. Il est également possible d’utiliser un système d’extinction à gaz. L’ouverture des bouteilles est alors commandée par un signal en provenance de la centrale de surveillance.

Si aucun moyen d’extinction ne peut être utilisé, un système de clapets coupe-feu à fermeture rapide ou de dérivations peut être mis en place pour interrompre ou détourner les flux des matières transportées.

 

La centrale de surveillance 

Elle reçoit les signaux envoyés par le détecteur et traite l’événement en fonction de la gravité du passage d’étincelles. Elle analyse également les points dangereux, contrôle le fonctionnement de l’installation et signale les défaillances (manque d’eau, écoulement, etc). Une alimentation de secours est prévue pour continuer à fonctionner en cas de coupure de secteur.

Informations publiées en avril 2016.

Assurance multirisque entreprises

Allianz - assurances2

Responsabilité civile, dommage aux bâtiments et aux biens, perte d'exploitation… un contrat unique pour couvrir tous vos risques.