Chauffage en entreprise : comment réduire les risques d'incendie ? 

Homme qui vérifie le système de chauffage

Qui dit chauffage dit source de chaleur et transport d’énergies thermique ou électrique, donc danger.

Avec ou sans fluide, direct ou indirect, le système de chauffage comporte un certain nombre de risques qu’il faut appréhender pour éviter tout accident.

Qu’il ait une fonction thermique ou de séchage, qu’il soit utilisé dans les processus industriels ou pour le confort des locaux, le chauffage en entreprise présente des risques d’incendie.

Il est donc important de s’intéresser au type de chauffage, au combustible utilisé, à l’emplacement de l’appareil, aux dispositifs de sécurité... et de mettre en place les mesures de prévention adéquates.

Quel mode de chauffage choisir ?

Les entreprises utilisent principalement trois types de chauffage.

  • Le chauffage indirect avec fluide intermédiaire : la chaudière qui contient un fluide intermédiaire ou "caloporteur" (eau, vapeur, huile...) le chauffe et le transmet via des tuyaux vers un émetteur.
  • Le chauffage indirect sans fluide intermédiaire : l’air est prélevé directement puis chauffé au moyen d’un brûleur alimenté par un combustible liquide (fuel), solide (bois, charbon) ou gazeux (gaz de ville, propane…).
  • Le chauffage direct sans fluide intermédiaire : il peut être à air chaud pulsé par un ventilateur ou par rayonnement infrarouge. Les appareils de chauffage mobiles sont à proscrire.

Fuel ou gaz ? Les couleurs des canalisations d’arrivée de fluides combustibles sont normalisées (NF X 08-100) et doivent être respectées.

Quelles sont les mesures de prévention ?

La chaudière est située dans une chaufferie et fonctionne avec :

  • un combustible liquide

Prévoir : 

  • un bac de rétention autour de la chaudière 
  • un extincteur automatique à poudre au-dessus du brûleur 
  • un coupe-circuit arrêtant le fonctionnement de la pompe d’alimentation en combustible
  • un combustible solide

Prévoir : 

  • la pose d’un extincteur automatique 
  • pas plus d’une journée de stockage de combustible à la fois
  • un combustible gazeux

Prévoir : 

  • une coupure automatique d’arrivée de gaz en cas d’extinction automatique de flamme 
  • la détection de gaz avec report d’alarme et électrovanne asservie à la détection de gaz 
  • une bonne ventilation des locaux 
  • une vanne de barrage facilement accessible à l’extérieur des bâtiments

Quelle que soit l’énergie utilisée, veillez à ce que la chaudière soit toujours dégagée de toute matière combustible, propre et munie d’un extincteur approprié.

Les appareils de chauffage sont dans les locaux chauffés et fonctionnent avec :

  • un combustible solide ou liquide

Prévoir :

  • la pose autour du générateur d’une main courante ou d’une grille à mailles serrées entre la main courante et le sol 
  • la pose d’un extincteur automatique au-dessus du brûleur 
  • la mise en place d’une rétention autour du générateur et un coupe-circuit arrêtant le fonctionnement de la pompe d’alimentation en combustible (pour les combustibles liquides uniquement)
  • un combustible gazeux

Prévoir : 

  • la pose autour du générateur d’une main courante ou d’une grille à mailles serrées entre la main courante et le sol 
  • des appareils qui disposent d’un système de coupure automatique d’arrivée de gaz en cas d’extinction automatique de la flamme 
  • des vannes de barrage facilement accessibles à l’extérieur et à l’intérieur du bâtiment

Dans tous les cas, éloignez les matières combustibles de la production de chaleur. Les gaz de combustion doivent être évacués par un conduit réalisé en matériau incombustible.

Si vous enterrez une cuve de liquides inflammables, privilégiez les cuves à double paroi munies d’un détecteur de fuite avec report d’alarme.

Si vous utilisez une cuve aérienne, une rétention d’une contenance égale au contenant doit être réalisée autour de la cuve.

Informations publiées en mars 2016.

Assurer mon entreprise

Allianz - Entreprise industrielle

Un contrat unique pour couvrir tous les risques : responsabilité civile, dommage aux bâtiments et aux biens, perte d'exploitation, risque de fabricants…

Allianz met à votre disposition un réseau solide de collaborateurs, spécialistes et généralistes, qui sauront répondre à chacun de vos besoins. N'hésitez pas à les solliciter.

*Offre soumise à conditions.