Menu Retour

Quelles assurances pour une activité de micro-entrepreneur ?

Jeune micro-entrepreneur devant son ordinateur

Le micro-entrepreneur a tout intérêt à :

  • couvrir les risques liés à son activité pour protéger ses biens
  • et se prémunir des dommages à autrui car il est responsable de ses actes professionnels.

Il peut également protéger sa personne et sécuriser ses revenus.

La responsabilité civile du micro-entrepreneur

Dans certains secteurs d'activité, souscrire une responsabilité civile professionnelle est obligatoire. C'est notamment le cas du bâtiment, avec la garantie de responsabilité décennale qui le couvre pendant dix ans après la réception des travaux par son client.

Pour un micro-entrepreneur, si l'assurance responsabilité civile n'est pas obligatoire, elle est fortement recommandée.
Cette assurance va lui permettre d’être couvert en cas de :

  • dommages causés aux tiers au cours de son activité professionnelle
  • après livraison de produits ou de prestations défectueuses

Par exemple :

  • incendie qui se propage à l’extérieur de ses locaux,
  • client ou fournisseur qui se blesse dans le bureau/le local
  • malfaçon ou vice caché d’un produit livré.


L'assurance responsabilité civile professionnelle constitue une véritable sécurité pour la trésorerie d'un entrepreneur individuel, qui est tenu de prendre en charge les conséquences financières de ces dommages.

Elle peut s'accompagner d'une assurance perte d'exploitation. Cette assurance va lui permettre d’être indemnisé pour les pertes pécuniaires engendrées par un sinistre. Par exemple :

  • location d’un nouveau local
  • charges fixes qui continuent de courir

Les biens et marchandises du micro-entrepreneur

Ordinateur, machines, outils...

Un micro-entrepreneur investit dans son matériel professionnel pour pouvoir mener à bien les prestations qu'il facture à ses clients. La perte de ces biens peut avoir des conséquences désastreuse sur son activité (interruption, voire arrêt définitif).

Assurer ses biens est donc une démarche conseillée à un micro-entrepreneur, pour ne pas être exposé au risque de devoir assumer seul le coût financier d'une destruction ou d'un vol de matériel.

Idem pour les marchandises.

Cette assurance est d'autant plus utile que le micro-entrepreneur exerce son activité professionnelle à son domicile. En effet, son assurance multirisque pros ne couvre pas les risques liés aux marchandises. Il a donc tout intérêt à souscrire une garantie spécifique pour couvrir le matériel ou les marchandises stockées chez lui.
En général, les solutions d’assurance proposées pour les professionnels incluent la responsabilité civile professionnelle et les dommages aux biens dans le même contrat.

L’assurance voiture du micro-entrepreneur

Comme tout conducteur, un micro-entrepreneur faisant usage de son véhicule dans le cadre professionnel doit obligatoirement souscrire une assurance auto. Il peut se diriger vers une assurance auto professionnelle, qui prendra en compte les aménagements spécifiques du véhicule et les marchandises transportées.

Les assurances personnelles du micro-entrepreneur

Si le micro-entrepreneur n’a pas conservé d’activité salariée, il lui est également conseillé de faire le point sur ses assurances personnelles :

Il peut être utile notamment de souscrire un contrat qui versera des indemnités journalières en cas de maladie ou d’accident graves et maintenir ainsi ses revenus.

Attention : réglant ses charges sociales sous forme d’un forfait, le micro-entrepreneur n’est pas éligible au dispositif Madelin des artisans, commerçants et professions libérales.

Informations publiées en juin 2014

Assurances micro-entrepreneur

Assurance multirisque professionnelle, assurance de vos biens, de votre véhicule, protection juridique....