Menu Retour

Les solutions retraite à destination des épargnants

Les solutions retraite à destination des épargnants

Les pensions issues des régimes obligatoires de retraite sont bien souvent inférieures aux espérances des ménages français et des professionnels.

Pour combler la faiblesse des taux de remplacement, il est recommandé d'investir pour sa retraite le plus tôt possible, afin de maintenir son niveau de vie après la cessation d'activité.

Plusieurs solutions et dispositifs le permettent.

L'immobilier, un investissement pour la retraite

L'immobilier est un placement pour les particuliers souhaitant préserver leur niveau de vie après la retraite. Acquérir sa résidence principale permet notamment de réduire les dépenses du foyer à long terme, en évitant les loyers et le remboursement d'un emprunt au moment de la retraite.

L'immobilier offre aussi la possibilité de se constituer une rente au travers de l'investissement locatif, en recourant si nécessaire à un crédit qui peut être couvert en partie par les loyers perçus. D'autant que les taux d'emprunt sont historiquement bas, et que de nombreuses incitations fiscales réduisent la facture finale.
Par exemple, le dispositif Pinel accorde une réduction d'impôt comprise entre 12 % et 21 % du prix de revient du logement (dans la limite de 300 000 € par an) à condition qu'il soit loué pendant au moins 6 à 12 années.

Se tourner vers les produits d'épargne traditionnels

Le champion des produits d'épargne en France se nomme l'assurance-vie.

Il combine 3 atouts majeurs :

  • souplesse (retraits et versements à tout moment) ;
  • flexibilité (support en €/unités de compte ; capital/rente viagère) ;
  • avantages fiscaux (abattement sur les intérêts imposables au bout de 8 ans, exonération des droits de succession).

D'autres produits d'épargne traditionnels sont possibles pour préparer sa retraite :

le Plan d'Epargne en Actions (PEA)le Plan d'Epargne Retraite Populaire (PERP)
peut être transformé en rente viagère, exonérée d'impôt au-delà de 8 années de détention. Le retrait sous forme de capital échappe à l'impôt sur le revenu au bout de 5 ans.offre une grande souplesse puisque les cotisations sont libres et peuvent être déduites de l'impôt sur le revenu jusqu'à 29 626 € par an. Lors du départ en retraite, 20 % des sommes peuvent être débloquées en capital sans justification voire la totalité en cas d'achat de la résidence principale (sous certaines conditions).

Le contrat retraite Madelin, une épargne retraite pour les indépendants

Le contrat retraite Madelin est un contrat d’épargne retraite avec obligation de versement annuel qui offre un revenu complémentaire sous forme de rente viagère. Il est destiné aux travailleurs non-salariés : les professions libérales, les artisans-commerçants, les entrepreneurs individuels, les gérants de sociétés et leurs conjoints collaborateurs. Les chefs d’exploitations agricoles ont l’équivalent avec les contrats retraite « Agricole ».

Atouts majeurs :

  • Selon les contrats, la rente viagère peut être assortie d’option de protection des proches en cas de décès
  • Le contrat est souvent proposé sous la forme de contrat multisupports
  • La table de conversion du capital atteint en rente peut être garantie dès l’adhésion (un vrai plus par rapport aux contrats d’assurance vie classique et au PERP)
  • Les cotisations sont déductibles (selon les limites en vigueur)
  • Le capital est exonéré du paiement de l'ISF durant la phase de constitution, et pendant la phase de versement à condition que le contrat ait été alimenté pendant au moins 15 ans.

Les Plans d'épargne entreprise pour les salariés

  • Le Plan d'Epargne Entreprise (PEE) est un dispositif collectif d'épargne qui permet d'effectuer des placements sur des parts de SICAV ou de Fonds Communs de Placement d'Entreprise (FCPE), et sur des titres émis par l'entreprise ou par une entreprise appartenant au même groupe.

Tous les salariés peuvent y accéder, sous réserve de respecter une clause d'ancienneté ne pouvant dépasser 3 mois. Dans les sociétés jusqu’à 250 salariés, le PEE est également ouvert aux chefs d'entreprise et aux mandataires sociaux.

Les dépôts sont réalisés à la fois par le bénéficiaire et par l'entreprise :

  • les versements du bénéficiaire ne peuvent dépasser plus du quart de ses revenus bruts ;
  • les abondements de l'entreprise ne peuvent dépasser 8 % du plafond annuel de la Sécurité sociale (3 043 € en 2015) dans la limite du triple des sommes versées par le bénéficiaire. Ils peuvent malgré tout être majorés de 80 % si le bénéficiaire choisit d'acquérir des actions ou des certificats d'investissement ayant été émis par l'entreprise.

Si le bénéficiaire du Plan d'Epargne Entreprise respecte la durée d'indisponibilité de 5 ans, les versements et les plus-values réalisées sont exonérés d'impôt sur le revenu et de charges sociales, mais demeurent assujettis aux prélèvements sociaux (15,5 % en 2015) à la sortie.

Le salarié peut débloquer son épargne par anticipation dans de nombreux cas : mariage, PACS, l’acquisition, la construction ou l’agrandissement de la résidence principale…

Les abondements de l'entreprise échappent aux charges patronales et aux taxes sur les salaires et sont en outre déductibles des bénéfices imposables.

Nos solutions retraite

La retraite représente une nouvelle vie qui peut durer plusieurs dizaines d’années. Chacun souhaite bien sûr la vivre dans les meilleures conditions.