Menu Retour

La Garantie Accidents de la Vie (GAV)

Femme avec jambe dans le plâtre allongée dans un parc

Accidents de bricolage ou de jardinage, chutes, intoxications, brûlures… Il arrive parfois qu’un accident de la vie privée entraîne des conséquences graves et durables pour la victime. Et en l'absence de tiers responsable, les préjudices subis ne pourront pas être indemnisés.

La Garantie Accidents de la Vie va permettre l’indemnisation de ces préjudices, en tenant compte de la situation personnelle et professionnelle de la personne accidentée.

En France, les accidents de la vie courante (AcVC) entraînent chaque année 20 000 décès, 4,5 millions de recours aux urgences et 11 millions de recours aux soins1... Or, si la sécurité sociale et les complémentaires santé remboursent les frais médicaux, l’hospitalisation, et versent des indemnités journalières, elles ne tiennent pas compte des préjudices personnels et professionnels. De plus, quand la victime est seule responsable de l’accident, qui s’occupe de la dédommager ? Les conséquences sont parfois très lourdes à supporter financièrement.

A quoi sert la Garantie Accidents de la Vie (GAV) ?

Dans 4 cas sur 5, la victime est seule responsable de son accident. La GAV intervient lorsqu’aucun tiers n’est impliqué lors de cet accident (cas d’une chute ou d’un accident de bricolage par exemple). La GAV propose une assistance et une indemnisation en fonction des préjudices subis : physique, psychologique, esthétique et financier.

Cette assurance garantit à la victime une indemnisation rapide à la suite de son accident, en dehors de toute recherche de responsabilité.

Les accidents couverts par la GAV

La garantie couvre les dommages corporels liés :

  • aux accidents domestiques (brûlure, chute, bricolage, jardinage, intoxication...) se produisant à la maison ou à l’extérieur (accident de la circulation en tant que piéton par exemple) ;
  • aux accidents survenant dans le cadre des loisirs (vélo, baignade, sport...) ;
  • aux catastrophes naturelles (tempête, avalanche, tremblement de terre...) ou technologiques (explosion d’une usine) ;
  • aux accidents médicaux ;
  • aux agressions ;
  • à la pratique de sports dits dangereux sous réserve de le déclarer lors de la souscription.
En revanche, la garantie ne couvre ni les accidents de la route, ni les accidents de travail qui sont déjà couverts par les assurances obligatoires.

Comment se passe l’indemnisation ?

Les contrats de manière générale prévoient au minimum une indemnisation des victimes lorsqu’elles ont subi une invalidité permanente au moins égale à 30 %. Certains assureurs proposent une indemnisation de la victime à partir de 5 %.

En cas d’accident, la GAV permet de toucher jusqu'à 1 million d'euros par personne.

L’indemnisation tient compte de votre situation personnelle et des préjudices subis, c'est à dire :

  • la perte de revenus professionnels ;
  • le déficit fonctionnel permanent ;
  • les préjudices liés à la souffrance endurée ;
  • le préjudice d'agrément ;
  • le préjudice esthétique permanent ;
  • les frais d’aménagement du domicile et du véhicule ;
  • et l’assistance d’une tierce personne si besoin.

En cas de décès d’un assuré, les préjudices moraux (souffrance liée au deuil) et économiques (perte de revenus liée à la disparition du défunt) des bénéficiaires sont indemnisés.

La Fédération Française des Sociétés d'Assurances (FFSA) a mis en place un label et une charte engageant les assureurs signataires.

1 Source : INPES, Les accidents en France Résultats du Baromètre santé 2010

2 Source : Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DRESS), L’état de santé de la population en France, Rapport 2015.



Informations publiées en janvier 2016.

Garantie des Accidents de la Vie (GAV)

Protégez-vous d'une mauvaise chute, d'une coupure grave, d'une brûlure ou d'une intoxication.