Menu Retour

Assurer ses appareils électroniques

Assurer mes appareils électroniques



Smartphone, tablette, ordinateur portable, console de jeux, appareil photo...


En vacances, les équipements électroniques mobiles sont plus vulnérables : casse, chute, vol... Un accident est vite arrivé. Pour bien assurer vos appareils nomades, suivez le guide.

Impossible de partir en vacances sans votre smartphone cela va de soi, mais cette année, vous aimeriez aussi emporter votre liseuse et votre nouvelle montre connectée... Comment protéger vos appareils personnels électroniques à l’extérieur de votre domicile ? Avec le « boom » des appareils mobiles, les offres se multiplient sur le marché mais vous aurez principalement le choix entre deux formules.

Les contrats d’assurance « appareils électroniques »

Vous pouvez opter pour un seul et même contrat qui garantit en tous lieux, l’ensemble des appareils personnels électroniques de la famille (conjoint et enfants compris) : matériel informatique (ordinateur portable, tablette, liseuse...) ou audiovisuel (caméscope, lecteur audio, mp3...) appareils photo numérique, téléphone et multimédia (GPS, console de jeux). Certaines garanties incluent même les accessoires (chargeurs, batterie...).

Cette assurance peut être proposée en option d'un contrat assurance habitation. L'étendue de la garantie varie en fonction des dispositions du contrat :

- les appareils électroniques mobiles peuvent être couverts en cas de vol et de casse accidentelle,

- une franchise peut être prévue,

- la garantie peut couvrir tout le matériel de moins de cinq ans et automatiquement tous les nouveaux appareils que vous achèterez après avoir souscrit la garantie, sans forcément les déclarer à votre assureur.

Si l’accident est causé par un tiers, c’est alors sa garantie responsabilité civile qui entre en jeu.

Pensez-y ! Déclarez les dégâts à votre assureur dans les délais prévus au contrat. En cas de vol ou tentative de vol, portez plainte.

Dans tous les cas, adressez à votre assureur une déclaration sur l'honneur des objets volés ou endommagés, accompagnée de la facture d'achat de l'appareil.


Les contrats d’assurance « monoproduit » des opérateurs et distributeurs

Autre solution : souscrire une assurance auprès d’un opérateur téléphonique ou auprès d’un distributeur (FNAC, Darty...). Elles sont fréquemment proposées par les vendeurs.
Ces contrats proposent des garanties similaires aux contrats des assureurs (vol et bris accidentel). Elles se souscrivent au moment de l’achat uniquement et sont souvent limitées aux appareils achetés neufs.

Comment fonctionnent les contrats d’assurance appareils électroniques ?

Il est important de lire en détail les conditions générales des contrats, car si tous couvrent le vol, certains se limitent à des circonstances de vol particulières comme par exemple le vol avec agression ou avec effraction. Il vaut donc mieux être prévenu : si l’on ne vous arrache pas votre téléphone des mains dans la rue, votre assurance ne vous dédommagera pas forcément. Cependant, certaines étendent la couverture aux vols "simples" sans agression par exemple. Sachez aussi que quelques contrats excluent les vols commis à certaines heures.

Quoi qu’il en soit, si par négligence vous laissez votre Smartphone en vue à la table d’une terrasse de café et que vous vous le faites dérober, vous ne serez indemnisé par aucune assurance. Si vous l’oubliez non plus...

Concernant la casse accidentelle, l’indemnité ne s’applique généralement que si le dommage est causé par un tiers ou par un événement extérieur et imprévisible. Si vous faites tomber votre appareil photo seul par maladresse et qu'il se casse, vous ne serez pas indemnisé. Prenez garde également : seuls certains contrats couvrent les pannes.

Enfin, bien souvent, les appareils à usage professionnel sont exclus des garanties prises dans le cadre de la vie privée.

Avant de souscrire, procédez à quelques comparaisons. Ce qu’il faut absolument vérifier :

  • le type d’appareils couverts ;
  • les plafonds d'indemnisations et/ou de remplacement par an ;
  • le montant de la franchise ;
  • le nombre de sinistres remboursés par an ;
  • le type de vols couverts ;
  • le nombre d’appareils garantis par an ;
  • le nombre d’années de garantie ;
  • le coefficient de vétusté appliqué ;
  • la couverture à l’étranger si vous en avez besoin.
Bon à savoir : Après deux ans, la décote (c’est-à-dire la perte de valeur) appliquée aux appareils électroniques en cas de sinistre justifie moins de les assurer.

Les appareils électroniques sont-ils couverts par d’autres contrats ?

Si votre matériel est volé dans votre coffre de voiture par exemple, c’est l’assurance auto de votre véhicule qui marchera si vous avez souscrit une option couvrant le contenu du véhicule ou vos effets personnels. Si votre tablette est dérobée dans votre valise, la garantie bagage peut fonctionner. Si le vol a lieu lors d’un départ en voyage, c’est votre assurance voyages ou éventuellement celle de votre carte de crédit (en fonction du type de contrat de carte de crédit dont vous êtes titulaires et à condition que vous ayez réglé le voyage avec la carte) qui peut entrer en jeu. Enfin, si un dégât est causé par un tiers, c’est la garantie responsabilité civile de son contrat habitation qui permettra de vous dédommager.

À la suite d’une commande sur Internet ou en magasin, vous n’avez pas été livré dans le délai prévu au contrat ? Voici les démarches à effectuer en cas de retard dans la livraison d'un bien commandé sur internet

Informations publiées en septembre 2015.

Assurance appareils électroniques

Obtenez votre tarif assurance appareils électriques en quelques clics. Un large choix de garanties et des options adaptées à vos besoins.