Menu Retour

FCPI vs FCPR : notre comparatif pour mieux choisir

Vous envisagez d'investir dans un fonds commun de placement pour diversifier vos revenus et faire baisser vos impôts ? Les FCPI et les FCPR sont deux placements à risque et à long terme, ouvrant droit à des avantages fiscaux à l'entrée pour le premier et à la revente pour le second. Choisir l'un plutôt que l'autre dépend de sa situation et des objectifs visés.

FCPI vs FCPR : conditions d'investissement

FCPI et FCPR sont deux placements accessibles à tous les particuliers. Ils permettent de placer son argent et d'en tirer profit. Leur durée de vie en moyenne pour profiter de la défiscalisation ou des exonérations en sortie se situe entre 5 et 10 ans, selon les investissements.

Le FCPR (Fonds commun de placement à risque) se compose pour la moitié d'actifs non cotés en bourse.Le FCPI (Fonds commun de placement dans l'innovation) comprend 70 % minimum de participations non cotées dans les PME innovantes.

FCPI vs FCPR : avantages fiscaux

FCPI et FCPR sont deux fonds communs de placement qui donnent accès à des avantages fiscaux, sous réserve de respecter certaines conditions. Les bénéfices fiscaux sont :

  • pour le FCPI, une réduction d'impôt sur le revenu pouvant atteindre 18 % des versements effectués dans la limite de 12 000 € pour une personne seule et 24000€ pour un couple ou une réduction de l'ISF de 45 % des sommes versées durant l'année d'imposition dans la limite de 18 000 € ;
  • pour le FCPR, une exonération des impôts sur les revenus des valeurs mobilières et sur les plus-values réalisées lors de la revente.
  • Pour le FCPI et le PCPR, une exonération des plus-values au-delà de 5 ans de détention (sauf prélèvements sociaux à 15.5%)

FCPI vs FCPR : les risques

FCPI et FCPR sont des placements à risque, dont les rendements et les performances ne sont pas assurés Il faut garder à l'esprit que le capital investi peut être perdu à tout moment. L'idéal est que ces placements représentent entre 5 à 10 % de vos actifs.

Ces deux produits financiers s'adressent à des investisseurs avertis. Pour avoir droit aux avantages fiscaux, il convient de respecter des conditions. Pour le FCPI par exemple, il faut conserver ses parts pendant 5 ans. Autre risque : la durée de vie. Avant le cap des cinq ans, il est difficile de revendre ses parts.