Menu Retour

Louer sa résidence principale pendant les vacances

Mettre en location son logement pendant les vacances

Vous partez pour quelques semaines ou êtes un adepte des week-ends prolongés à la campagne ?

Profitez de ces absences pour rentabiliser votre résidence principale en la louant à des touristes. Vous y trouverez 2 avantages :

  • générer une source ponctuelle de revenus
  • protéger votre logement avec une personne qui le surveille pendant votre absence

Il faut tout de même être conscient que la location saisonnière de votre résidence principale nécessitera quelques aménagements :

  • ranger les objets de valeur
  • vider les placards
  • faire le ménage après la location.

N’oubliez pas non plus qu’il est important de vérifier que votre assurance habitation couvre cette prestation.

Contactez votre assureur et souscrivez à une extension de garantie si nécessaire.

En tant que locataire de votre résidence principale

locataire appartement
  • Vous devez impérativement demander une autorisation écrite de sous-location à votre propriétaire. A défaut d'autorisation, vous ne pouvez en aucun cas sous-louer ! Si vous le faites sans autorisation, vous prenez le risque de voir votre propriétaire demander la résiliation du bail, ou encore des dommages et intérêts. Le locataire encourt même des sanctions pénales.

  • Vous restez responsable des éventuels impayés ou dégradations du logement à l'égard du propriétaire car ce dernier n'a en principe aucun lien juridique direct avec le sous-locataire.

  • Vous êtes responsable des manquements du sous-locataire comme si vous occupiez vous-même votre logement. C'est pourquoi, si vous sous-louez intégralement votre logement, vous devez absolument veiller à ce que votre sous-locataire soit bien assuré.

  • Vous avez intérêt d'autre part à sous-louer en toute légalité, si vous voulez disposer d'un recours contre sous-locataire en cas d'impayés ou de dégradations.

Obligations du locataire

En tant que propriétaire de votre résidence principale

  • Vous pouvez bien évidemment faire ce que vous voulez de votre logement, si vous respectez les conditions de la location saisonnière, notamment en terme de durée, soit une durée maximale, et non renouvelable, de 90 jours consécutifs.

  • Veillez tout de même à l'assurance de votre locataire ! Dans la majorité des cas, il est assuré par sa multirisque habitation, à condition qu'elle comporte la garantie « villégiature ». Si son contrat ne comprend pas cette clause, le locataire doit souscrire une assurance spéciale pour la période louée. A noter toutefois que s'assurer n'est pas une obligation pour le locataire en saisonnier, sauf si vous l'imposez contractuellement. Le propriétaire peut également envisager de s'assurer pour le compte de son locataire et répercuter le coût dans les charges que le locataire doit régler.

  • Attention : au-delà de 8 mois par an de location touristique, le bien n’est plus considéré comme une résidence principale et doit demander une « autorisation de changement d’usage » de la part de la mairie.

Obligations du propriétaire bailleur

propriétaire appartement

Autres formats de location habitation

Nous vous apportons également des conseils sur :

  • la location de sa résidence secondaire
  • l'échange de son appartement ou sa maison
  • le logement d'un hôte dans une pièce de sa maison