Infographie sur la santé connectée

Les objets connectés relatifs à la santé et les applications dédiées au bien-être peuvent être de précieux alliés pour mieux suivre une maladie, « s’auto-mesurer » (quantified-self), adapter ses habitudes de vie et prendre soin de soi.

En e-santé, les produits connectés les plus répandus sont le bracelet, la balance et le tensiomètre.

Les français sont globalement favorables aux objets connectés et à la télémédecine. Ils y voient de nombreux usages et avantages pour :
  • mieux suivre leurs indicateurs biologiques (pouls, tension, poids) ;
  • surveiller leur état de santé de manière préventive ;
  • améliorer la qualité de leurs soins ;
  • lutter contre les déserts médicaux.

Comment choisir les objets connectés et les applications en santé ?

Devant le très grand nombre d’applis en santé et bien-être, le label mHealth Quality certifie leur valeur scientifique. Pour les objets connectés, le marquage CE et les tests effectués par des associations de consommateurs peuvent aider les français dans leur sélection.

Soyez particulièrement vigilant sur le stockage et l’utilisation des données collectées. Elles peuvent être gardées pour soi, partagées avec des médecins et autres professionnels de santé (ex : diététiciens, etc.) ou avec ses amis sur les réseaux sociaux, mais toujours dans la plus grande prudence.

Pour garantir la confidentialité, la sécurité et l’anonymat des données collectées, la commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) recommande par exemple d’utiliser un pseudo pour partager ses informations.