Accident corporel ou matériel... Comment s’assurer pour la chasse ?

Allianz - Lever de soleil sur les feuilles d'automne

Lors de la saison 2014/2015, la chasse a causé 122 accidents dont 14 mortels1. Des chiffres en baisse mais néanmoins préoccupants, qui rappellent combien il est essentiel de bien s’assurer avant de se livrer à sa passion favorite.

Point sur les principales garanties.

 

Le monde de la chasse s’est fortement investi dans le renforcement de la sécurité par des campagnes de sensibilisation (formation, information, etc.) au niveau local et national. Il n’en reste pas moins que la manipulation d’une arme reste dangereuse, et que tout chasseur, même confirmé, doit souscrire les garanties nécessaires pour se couvrir en toutes circonstances.

Pour les dommages causés à autrui : la garantie Responsabilité civile obligatoire

Vous avez décidé de passer votre permis de chasse ? Sachez que pour le valider, il vous faudra obligatoirement souscrire une assurance Responsabilité civile spéciale chasse (qui vous couvrira pour une somme illimitée). Celle-ci garantit les dommages corporels, matériels et immatériels que vous ou vos chiens pourriez causer à autrui à l'occasion de la chasse. La Responsabilité civile en tant que chef de battue est souvent proposée en option.

Le cas du chasseur accompagné

Si vous êtes accompagnateur « parrain », pensez à déclarer votre « filleul » chasseur accompagné auprès de l’assureur qui couvre votre Responsabilité civile.


Vous devez toujours avoir sur vous l'attestation d'assurance et le permis de chasser validé pour l'année en cours (du 1er juillet au 30 juin), quand vous pratiquez la chasse. Si le chasseur n'est plus assuré, quelle qu’en soit la raison, son permis de chasse lui est retiré. Il doit alors être remis à la préfecture.

Bon à savoir
Si un accident de chasse est provoqué par un auteur inconnu ou non assuré, vous pouvez saisir le fonds de garantie en cas d’accident pour obtenir une indemnisation.


Penser à se couvrir

Maladresse ou négligence, il arrive assez fréquemment que les chasseurs se blessent eux-mêmes (25 % des accidents de chasse sont des auto-accidents1). Une balle dans le bras ou dans la jambe peut conduire à l’amputation. Dans ce cas, la Responsabilité civile ne vous versera aucune indemnisation. C’est pourquoi, la garantie « décès - invalidité » est fortement conseillée. Elle permet au chasseur ou à ses ayants droit de percevoir un capital en cas d'invalidité ou de décès, s’il se blesse lui-même, même en l’absence de tiers responsable.

S'assurer en cas de litige

Lorsqu’un incident arrive, la responsabilité des uns et des autres est souvent recherchée. La garantie protection juridique permet d'assurer la défense du chasseur s'il est responsable d’un accident de chasse et prend en charge les frais2 lui permettant de faire valoir ses droits. S'il est la victime, elle l’aide à établir toutes les démarches de recours amiables ou judiciaires afin qu’il soit indemnisé du préjudice subi.


Protéger son ou ses chien(s) de chasse

C’est votre meilleur partenaire lors d’une battue. Ne l’oubliez pas. Pendant la chasse et au milieu de la faune, votre chien est lui aussi exposé à de nombreux risques : coup de feu intempestif, blessure par un autre animal, piqûre ou morsure d’un animal venimeux... Si votre compagnon est blessé pendant la chasse, la garantie accidents chien de chasse vous rembourse les frais vétérinaires pour le soigner2, et vous verse une indemnité s’il décède.

Assurer son fusil 

Fragile, cher et précieux, votre fusil (ou votre carabine) peut être abîmé accidentellement ou volé. La garantie Multirisques fusil de chasse couvre votre arme chez vous, pendant un transport et sur le lieu de chasse.

1 Chiffres France : Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) 2014-2015.
2 Dans la limite des montants prévus au contrat.

Informations publiées en mai 2016.

Assurance chasse

Allianz - assurances2

Chassez en toute sérénité grâce à une couverture de votre fusil, de votre chien mais aussi la garantie des accidents corporels.